2013 décrétée, année de la santé en Côte d’Ivoire

2013 décrétée, année de la santé en Côte d’Ivoire

Le gouvernement ivoirien a décrété l’année 2013 année de la santé, en annonçant au cours d’une cérémonie de lancement, ce vendredi, de grandes reformes dans ce secteur de la santé.

Au cours de cette cérémonie, le premier ministre Daniel Kablan Duncan a rappelé que le président Alassane Ouattara a demandé que les ‘’actions conduites par le Gouvernement aboutissent à une réduction forte de la pauvreté d’ici 2015 à environ – 50 %, tout en menant une politique nationale qui permettra à la Côte d’Ivoire d’être un pays émergent en 2020.

Au cœur de cette vision se trouve le secteur de la santé, a-t-il ajouté ‘’ le Président de la République a décrété que cette année 2013 est l’année de la Santé ».

‘’Il nous faut impérativement, au cours de cette année, améliorer très sensiblement l’Etat de santé et le bien-être des populations par la forte réduction de la mortalité et de la morbidité », a souligné M. Duncan.

Selon lui le Gouvernement jouera pleinement sa partition pour accompagner la dynamique de restauration du système de santé ainsi décidée par le président Ouattara.

‘’La Couverture maladie Universelle, qui doit être opérationnelle dès cette année, devrait donc permettre, grâce à une cotisation adaptée aux revenus des populations, d’offrir des soins de santé de qualité aux plus grand nombre de nos concitoyens », a encore expliqué le Chef du gouvernement.

Il a également invité à faire rapidement d’Abidjan, un pôle d’excellence ‘’un grand pôle régional de traitement », en matière de soins de santé, aussi bien pour la sous-région que pour l’Afrique.

‘’Abidjan, vitrine de l’Afrique de l’Ouest, au plan économique, cela doit être aussi vrai en matière d’infrastructures sanitaires dotées de plateaux techniques plus efficaces et plus performants », a-t-il ajouté.

L’objectif visé est de réduire sensiblement les évacuations sanitaires vers d’autres pays, pour le traitement des pathologies pour lesquelles des compétences existent pourtant au plan local.

Dans ce sens, le premier ministre a appelé à favoriser le développement de l’imagerie médicale ainsi que la radiothérapie.

Dans cette même dynamique, il importe également selon lui de mettre un accent sur le développement, par le secteur privé, des médecines douces, des centres de thalassothérapie, qui offre des possibilités de traitement de certaines pathologies.

Pour lui, il faut encourager fortement la collaboration entre la médecine moderne et la médecine traditionnelle, afin que soient mieux exploitées les énormes possibilités qu’offrent les soins par les plantes, qui constituent une ‘’richesse de notre patrimoine culturelle et social, que nous nous devons de valoriser pour le bien-être des populations ».

En ce qui concerne l’offre et l’approvisionnement en médicaments, pense qu’il faut assurer la disponibilité continue des médicaments essentiels et des intrants stratégiques de qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

Le premier ministre ivoirien a également souligné l’importance de réactiver le système des régies au sein des Centres Hospitaliers qui par le passé ont permis d’améliorer sensiblement la gestion des hôpitaux.

Ces régies, grâce aux recettes internes générées, a-t-il soutenu ‘’permettent notamment de faire face aux dépenses de fonctionnement les plus urgentes, quand on sait la complexité parfois des procédures budgétaires ».

Auparavant, la Ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA, Dr Raymonde Goudou Coffi a expliqué les grandes orientations de l’action sanitaire 2013 du gouvernement conformément à la ‘’grande vision » que le président Alassane Ouattara a pour la ‘’santé et le bien-être des ivoiriens ».

LS/of/APA


Tags assigned to this article:
cote d'ivoiresanté

Related Articles

Présidentielle kényane: la Cour suprême ordonne le recomptage de 22 bureaux de vote

La Cour suprême kényane, saisie d’un recours sur la validité de la présidentielle du 4 mars, a exigé lundi le

Centrafrique: Michel Djotodia fait le ménage pour avoir la main ; 3 ministres limogés, les fonds publics gelés

 [wp_ad_camp_3] C’est le début du ménage dans le gouvernement de transition de la Centrafrique. Dimanche, le Président de la transition,

« L’actualité africaine en 5 titres » du 30 juin 2016

[GARD align= »center »] Congo-Brazza : Antoinette Sassou-Nguesso convoquée par des avocats aux Etats-Unis La femme du chef de l’Etat congolais, Antoinette

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*