5 pays africains sur la « Liste américaine de la loi de prévention sur les enfants-soldats »

Enfants soldats en RDC. Image d'archives pour illustration.

Enfants soldats en RDC. Image d’archives pour illustration.

Cette liste est établi suite à la loi sur la prévention des enfants soldats signé en décembre 2008 sous le gouvernement de Georges W. Bush, mis en vigueur depuis le 21 juin 2009, par le Président Barack Obama  Celle-ci, mise à jour chaque année, fait le recensement de tous les pays qui embrigaderait des enfants-soldats. En 2015 sur les huit pays mentionnés, figurent cinq pays africains.

« Child Soldiers Prevention Act List » fait état de tous les pays ayant engagé des enfants plus explicitement toutes personnes de moins de 18 ans pour servir les forces armées gouvernementales. Cette liste est classé par ordre d’importance en quantité de mineurs recrutés : Birmanie, RDC, Nigéria, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Syrie, Yémen.  Le Nigéria y figure pour la première année.

enfants soldats

Tous les pays cités qui figure et qui figureront à l’avenir sur cette liste américaine, comme l’indique cette loi se verront priver de toutes assistances (militaires) de la part des Etats-Unis. Jusqu’en 2002 les USA, avant leur signature du Protocole facultatif à la « Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés » des Nations Unies comptaient grands nombres de mineurs de 17 ans enrôlés dans leurs armées et envoyés au combats. Jusqu’à présent les mineurs de 17 ans peuvent être recrutés dans l’armée américaine pour commencer à exercer à leurs 18 ans révolus.

Le rapport du 15 mai 2014 de l’Assemblée générale des nations unies fait état de 17 pays qui auraient engagés des mineurs dans leurs armées pour un total de 4000 enfants-soldats dans le monde quand l’Unicef en recenseraient 250 000 dont un tiers se trouveraient en Afrique. Un enfant sur deux serait une fille. Tous ne portent pas nécessairement les armes : ils jouent souvent le rôle « d’appui » (porteur, sentinelle, démineur, espion, cuisinier, kamikaze…) ou d’esclaves sexuel(le)s.

Naïma Ounane
© OEIL D’AFRIQUE

Naïma OUNANE

Naïma OUNANE

Journaliste à Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
afriqueenfants soldatsusa

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

France: la saisie des voitures de la famille Obiang confirmée en justice

La Cour d’appel de Paris a confirmé la saisie des voitures de luxe de la famille du président de Guinée

A.Wade: il est arrivée par les urnes il est parti par les urnes

Arrivée au pouvoir en 2000 à la tête de la coalition « SOPI » changement en WOLOFE, Abdoulaye Wade a été

RDC : accusé de trafic d’armes, le patron de l’armée de terre suspendu

La chute de la ville de Goma au nord Kivu à finalement eu raison du général Gabriel Amisi, chef d’état-major

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*