500 millions destinés à l’organisation du procès d’Hissène Habré disparaissent

500 millions destinés à l’organisation du procès d’Hissène Habré disparaissent
procès d’hissène habré

L’ex-président tchadien Hissène Habré quitte le tribunal de Dakar escorté par des gardes, le 25 novembre 2005

Le procès d’Hissène Habré devant se tenir à Dakar pourrait bien connaitre des couacs financiers. Pour cause, 500 millions destinés au pilotage de ce procès se sont comme par enchantement volatilisés. Mais l’ancien Dage du ministère de la Justice ne serait etrange à ce détournement. Le parquet a ouvert une information judiciaire.

Alors qu’on annonce la tenue du procès de l’ancien président Tchadien à Dakar, des fonds destinés à son organisation ont disparu. Selon Libération lu par Setal.net, ce sont quelques 500 millions de francs Cfa qui se seraient évaporés. L’ancien Dage du ministère de la Justice serait accablé dans ce dossier. En tout cas, le parquet a ouvert une enquête judiciaire et tous les mis en cause seront arrêtés.

A en croire Libération, l’ancien Dage avait ouvert un compte dans les livres du Trésor qu’il était le seul à pouvoir faire mouvementer. Interpellé sur la gestion de ce compte, Cheikh Tidiane Sy alors, ministre de la Justice, se retourna sur son Dage qui a été incapable de fournir la moindre information sur la gestion de cet argent. L’ancien garde des Sceaux avait d’ailleurs écrit une lettre aux plus hautes autorités pour les informer de cette affaire. Qui sera tirée au clair par le Procureur de la République qui vient d’ouvrir une enquête.

Setal

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
dakarHissène Habréprésidentprocèssénégal

Related Articles

RDC: regain de tension à la frontière avec le Rwanda

Accrochage militaire à la frontière, informations sur des « infiltrations » de soldats rwandais: au Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique

Côte d’Ivoire: rencontre à Abidjan entre Ouattara et le procueur de la CPI

ABIDJAN – Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo s’est entretenu vendredi à Abidjan pendant près d’une

RDC : Moise Katumbi autorisé à suivre des soins à l’étranger

[GARD align= »center »] Après avoir été formellement inculpé du chef d’atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l’Etat, prévue et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*