6 250 agents ‘’suspectés inexistants’’ dans la fonction publique burkinabè

6 250 agents ‘’suspectés inexistants’’ dans la fonction publique burkinabè

6 250 agents ‘’suspectés inexistants’’ dans la fonction publique burkinabè

Six mille deux cent cinquante agents de la fonction publique burkinabè sont ‘’suspectés inexistants’’ du fait de n’avoir pas été enrôlés lors du dernier recensement biométrique des salariés de l’Etat, a annoncé le communiqué du dernier conseil des ministres.

Le Conseil des ministres a adopté le rapport provisoire des résultats du recensement biométrique des agents de la fonction publique, relève le communiqué, ajoutant qu’à l’issue de l’analyse, il se dégage un effectif réel de 113 819 agents enrôlés en situation régulière à la date du 5 août 2012 sur 120 420 agents présents dans la base de production du Système intégré de gestion administrative et salariale du personnel de l’Etat (SIGASPE) du 31 juillet 2012.

 »Par conséquent, 113 819 sont considérés comme étant les agents réels de la base assainie et 6 250 agents suspectés inexistants car non enrôlés et non justifiés. 351 agents non enrôlés ont apporté des justificatifs’’, note-t-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

Aussi, l’évaluation financière du salaire des agents non enrôlés et non justifiés donne un montant brut de 2. 924. 864. 658 FCFA pour la période de janvier à septembre 2012.

Avec APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
administrationBurkina Fasofonction publique

Related Articles

Le 24 Avril, désormais Journée Africaine de la Musique

[GARD align= »center »] Le 24 avril. Cette date devrait certainement vous rappeler quelque chose. Oui, un événement tragique. Cette année, à

« L’actualité africaine en 5 titres » du 02 novembre 2016

[GARD align= »center »] Gambie : HRW tire la sonnette d’alarme Dans un rapport publié ce matin et dont BBC Afrique a

L’opposition centrafricaine ne participera pas au gouvernement

L’opposition centrafricaine a annoncé lundi qu’elle ne participerait pas au gouvernement provisoire dévoilé par les ex-rebelles du Séléka. Ce dernier

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*