70% de décès causés par l’hypertension artérielle au CHU de Brazzaville

70% de décès causés par l’hypertension artérielle au CHU de Brazzaville

Quelque 70% des décès survenus au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU), l’un des hôpitaux de référence au Congo, sont causés par l’hypertension artérielle, a annoncé dimanche à Brazzaville le ministre congolais de la Santé, François Ibovy.

« Vu l’ampleur des dégâts causés par cette maladie, le gouvernement de la République conscient de la menace que constitue l’hypertension artérielle, a profité de la célébration de la Journée mondiale de la santé, sur le thème de la tension artérielle, pour lancer une campagne de dépistage de cette maladie à travers toute l’étendue du territoire congolais », a annoncé M. Ibovy.

« Cette campagne se poursuivra jusqu’à la fin de ce mois d’avril 2013 dans le but, entre autres, de sensibiliser les populations sur les risques de cette maladie, ses manifestations et ses conséquences.

Il s’agit aussi d’informer les populations sur les moyens de l’éviter, encourager les adultes à vérifier leur tension en vue de faciliter leur prise en charge », a ajouté le ministre.

Selon le Directeur général de la Santé qui était l’invité d’une émission de la radio nationale, à l’occasion de cette journée, « au Congo l’hypertension artérielle est responsable de 90 % des cas d’accidents cardiovasculaires en 2012, et selon les études qui ont été menées par le ministère de la Santé, le pays enregistre au niveau de la population adulte près de 50% de cas d’hypertension artérielle ».

Pour palier à la progression de cette maladie, le Congo a mis en place depuis 2011-2012, un plan stratégique de lutte contre l’hypertension artérielle.

Selon l’OMS, cette maladie qui se manifeste par l’augmentation de la pression artérielle, les troubles du rythme cardiaque, la cécité et même l’insuffisance rénale, affecte déjà un milliard de personnes dans le monde.

Au niveau africain, elle est source de préoccupations majeures car on estimait à 80 millions le nombre d’adultes touchés par cette maladie en 2000.

Si l’on y prend garde, près de 150 millions de personnes présenteront une hypertension artérielle dans la région d’ici 2025, estime l’OMS.

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congosanté

Related Articles

Yann Arthus-Bertrand visite les enfants de la maison Notre-Dame de Nazareth à Brazzaville

Reconnu pour sa passion du monde animal et des espaces naturels, l’expert français en environnement, Yann Arthus-Bertrand, en séjour à

Politique Africaine : La problématique du énième mandat

Entre 2015 et 2016,plusieurs chefs d’état Africains seront en principe en fin de mandat constitutionnel ,mais grande est la tentation

Yoweri Museveni: «La CPI déstabilise les Etats africains»

[GARD align= »center »] Le Président ougandais, Yoweri Museveni a estimé que la Cour Pénale internationale (CPI) déstabilise les Etats africains. Pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*