8 millions de dollars de la BAD pour l’électrification d’une ville du Nord-Ouest de la RDC

8 millions de dollars de la BAD pour l’électrification d’une ville du Nord-Ouest de la RDC

La Banque africaine de développement (BAD) va financer à concurrence de 8 millions de dollars le projet d’électrification de Zongo et des localités environnantes dans la province de l’Equateur, au Nord-Ouest de la République démocratique du Congo (RDC), a appris APA samedi de source proche du ministère congolais des ressources hydrauliques et de l’électricité.

 

Selon la source, la BAD et le gouvernement congolais ont signé mercredi à Kinshasa un protocole d’accord de financement de ce projet qui permettra d’électrifier la ville de Zongo à partir d’une centrale hydroélectrique basée en République Centrafricaine.

 

Ce projet d’une valeur de 8,5 millions de dollars, à réaliser dans le cadre de la politique d’intégration régionale de la BAD, est inscrit pour trois ans.

 

La BAD finance d’autres projets d’intégration régionale touchant la RDC, notamment le projet de pont route-rail devant relier Kinshasa à Brazzaville.

 

APA / ODA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
BADRDC

Related Articles

RDC-Joseph Kabila: N’ayant jamais été violée, la constitution sera toujours respectée dans toutes ses dispositions »

[GARD align= »center »] Le Président congolais, Joseph Kabila s’est exprimé ce mardi devant les deux chambres du parlement. Une allocution qui

Zambie: 150 personnes arrêtées après des manifestations contre la réélection de Lungu

[GARD align= »center »] Quelque 150 personnes ont été arrêtées dans le sud de la Zambie après avoir manifesté contre la victoire

RDC: « Fièrement Ndundu », les albinos en quête de reconnaissance

« Renforcer la visibilité des albinos dans les hautes sphères, créer des modèles pour permettre aux parents d’enfants albinos de ne

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*