93 Congolais détenus en Zambie pour séjour irrégulier

93 Congolais détenus en Zambie pour séjour irrégulier

Quatre-vingt treize ressortissants de la RDC dont 18 femmes et quatre enfants sont en détention dans les geôles des villes zambiennes frontalières avec le Congo depuis quelques semaines, selon des sources officielles qui s’inquiètent de leur état de santé précaire dû au manque de nourriture et de soins médicaux.

Selon les mêmes sources, les personnes détenues ont adressé au gouverneur de la province du Katanga en RDC une lettre dans laquelle elles sollicitent son intervention auprès des autorités zambiennes pour obtenir leur libération ou à tout le moins l’amélioration de leurs conditions carcérales.

Bon nombre d’entre elles prétendent être en règle avec les services d’immigration de la République de Zambie et se disent victimes d’un excès de zèle de la part de la police zambienne opérant à la frontière.

Un séjour de courte durée en Zambie dans les localités frontalières ne nécessite par l’obtention d’un visa de séjour, mais plutôt un laissez-passer. Le visa n’est exigé que pour le séjour à Lusaka, la capitale de la Zambie.

Bon nombre des Congolais arrêtés en Zambie prétendent être en possession d’un laissez-passer.

Certains congolais ont été arrêtés parce qu’ils voulaient s’approvisionner en farine de mais, produit devenu très rare dans la province du Katanga où le prix connait une hausse vertigineuse depuis le mois de mars.

Le gouvernement zambien a pris dernièrement une mesure d’interdiction de l’exportation de la farine du mais.

Les autorités congolaises n’ont pas encore réagit à cette situation qui risque de ternir l’excellence des relations de bon voisinage entre les deux pays.

(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
RDCzambie

Related Articles

La CPI exige la comparution de Kenyatta et de Ruto le 12 novembre

La Coordonnatrice de la CPI pour le Kenya et l’Ouganda, Maria Mabinty Kamara, citée par le journal Daily nation a

La Libye réclame devant la CPI le droit de juger le fils de Mouammar Kadhafi

Tripoli dispose d’assez de preuves pour juger Seif al-Islam Kadhafi en Libye pour crimes contre l’humanité, a assuré mardi devant

Soudan: grâce présidentielle pour 259 rebelles dont 66 condamnés à mort

[GARD align= »center »] Le président soudanais Omar el-Béchir a accordé mercredi sa grâce à 259 rebelles capturés lors de combats avec

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*