Abdoul Mbaye – Nouveau premier ministre sénégalais

Abdoul Mbaye – Nouveau premier ministre sénégalais

Abdoul Mbaye

Dakar, 3 avr (APS) – Nommé Premier ministre par le chef de l’Etat nouvellement élu, Macky Sall, Abdoul Mbaye, banquier à la retraite, est un diplômé de l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC-Paris), de la Sorbonne et de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.

C’est en 1976, que le fils du célèbre magistrat Kéba Mbaye rejoint la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest comme économiste au département Recherche où il travaille sous les ordres de Alassane Dramane Ouattara, actuellement président de Côte-d’Ivoire, renseigne sa biographie lu sur wikipedia.

En 1982, à l’âgé de 29 ans, il est nommé par le président Abdou Diouf, président Directeur Général de la Banque de l’habitat du Sénégal avant de participer en 1990, à la restructuration de la BIAO-Senegal.

Il devient par la suite Directeur Général de la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale (CBAO) créée sur les cendres de la Banque internationale pour l’Afrique occidentale (BIAO). Tout en étant à la tête de la CBAO, Abdoul Mbaye lance la première société de leasing au Sénégal et le premier fonds d’investissement de l’Afrique de l’Ouest.

En 1999, il fait partie du consortium qui rachète la Banque sénégalo-tunisienne (BST) dont il devient le directeur général et parvient à redresser les résultats qui progressent considérablement les trois années suivantes. En 2006, Attijari Bank rachète la majorité des parts de la BST.

Le banquier Abdoul Mbaye invite souvent les managers et dirigeants d’entreprises à savoir faire preuve ‘’d’audace’’ en intégrant les technologies de l’information et de la communication modernes dans leur démarche et surtout ‘’oser’’ créer des ruptures d’avec ’’les vieilles méthodes’’ de travail.

‘’Le seul conseil que je me permettrais de donner est qu’en matière technologique, un dirigeant doit savoir être audacieux. (…) mais toujours se souvenir que la technologie complexe simplifie traitement et procédures dans leurs parties assurées par l’homme’’, disait-il à l’ouverture d’un séminaire sur la banque et l’entreprise de demain.

‘’On s’enferme trop rapidement dans les vieilles méthodes. Il faut qu’on sache oser créer cette rupture. C’est un progrès important que de recourir aux TIC et de savoir qu’il n’y a aucune limite’’, a ajouté l’ancien président-directeur général de la Banque de l’habitat du Sénégal.

Président de l’Association des professionnels de la banque et des établissements financiers (APBEF), Abdoul Mbaye, invitait les opérateurs sénégalais à s’intéresser davantage à l’investissement plutôt qu’au commerce, ‘’comme cela est le cas aujourd’hui’’.



Related Articles

Les partisans de Macky Sall jubilent au Point-E

Le candidat Macky Sall a gagné les trois premiers bureaux de vote du centre ’’Fadilou Mbacké’’ du Point-E à Dakar

RDC: défection des militaires des FARDC, Leila Zirougoui exige des sanctions

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies en RDC, Leila Zérouigoui a invité, vendredi 6 avril, le

Maroc: plus de 23.000 sans-papiers régularisés en trois ans

[GARD align= »center »] Plus de 23.000 clandestins ont été régularisés depuis 2013 au Maroc, après trois ans de mise en oeuvre

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*