Abidjan: Les portraits des vedettes s’affichent sur les taxis

Abidjan: Les portraits des vedettes s’affichent sur les taxis
Portrait

Les bus et taxis avec les portraits de vedettes dans les rues d’Abidjan, Côte d’Ivoire

Le décor des cars de transport à Abidjan présente une nouveauté qui attire depuis quelque temps l’attention du visiteur et même des habitants qui ont commencé à s’habituer aux différents dessins et portraits grandeurs natures faits à l’arrière de ces engins de transport.

« Super Drogba », « Etoo I love you » autant de superlatifs qui illustrent des portraits grandeurs nature dans le dos des taxis, cars et minis car, appelé communément ici « Gbaka ». Des messages de paix aux portraits les plus célèbres tel ceux du Chez, Bob Marley, Alpha Blondy, Lucky Dube, les routes Ivoiriennes s’habituent à ces images de stars qui gardent leur vrai sens que chez les chauffeurs. Ces engins de transport en plus de se livrer une concurrence farouche dans la chasse aux clients, rivalisent aujourd’hui dans l’éclat des dessins qu’ils affichent dans leur dos.

Ousmane Sako, chauffeur de mini car sur la ligne Adjamé – Abobo dit être fier de rouler avec l’image de DJ Arafat au dos de son Gbaka. C’est son artiste préféré et pour lui l’artiste est un exemple à suivre car partir de rien, il captive tout le showbiz Ivoirien depuis plusieurs années. Comme lui Mohamed arbore l’image de l’indomptable Etoo Fils sur la vitre arrière de son taxi. Il est un fan incontesté du capitaine des lions du Cameroun, alors sa présence sur son taxi n’est pas fortuite. « Les gens me connaissent, ils savent que je peux mourir pour Etoo. S’il est affiché sur ma voiture c’est pour finir le débat » dira-t-il en substance. Pour comprendre cette parabole il faut remonter la rivalité qu’entretiennent les fans autour de leurs idoles que sont Etoo Fils et Drogba Didier, car ici on les a toujours opposés. Les discussions autour de leur performance durent depuis des années et reste polémique dans les conversations de ‘’grin  » (cafétéria) et de cabarets. Le charme c’est que chaque camp trouve son idole plus fort que l’autre en s’appuyant sur la performance, richesse et actions sociales des concernée.

Si un corps de métier tire profil de ce phénomène c’est bien les calligraphes qui ont vu leur service de plus en plus sollicité pour traduire une certaine passion pour les uns et un message pour les autres. À des coûts très abordables qui se situent entre 10 000 F et 50 000 FCFA, ces artistes prêtent leurs arts à un phénomène qui a beaucoup évolué dans le milieu du transport. D.À où Dro Albert est calligraphe à la Gesco dans la commune de Yopougon. ‘’Je signe beaucoup de dessins et de portraits par ce que les chauffeurs aiment mes coups de pinceau « .

Cet ancien pensionnaire du centre Artistique Charles BIETH d’Abengourou à l’Est du pays connaît un véritable succès auprès des chauffeurs qui lui ont fait une belle promotion sans le vouloir. ‘’ C’est en voyant mon travail derrière les gbakas que les autres clients viennent, je signe mes dessins et laisse en même temps mes numéros de téléphone qui circulent partout. Alors chaque jour, Dieu fait que d’autres nous contactent « .

Si les dessins et portraits se différencient les uns des autres suivant la plupart du temps le sentiment du seul chauffeur et de son apprenti, c’est vraiment un support de communication qu’ils dévoilent au grand public mais surtout aux agences de communication et régies publicitaires qui pourraient s’en inspirer pour désormais l’exploiter afin d’apposer des affiches publicitaires classiques.

Fullbert Koffi
Oeil d’Afrique Abidjan

 


Tags assigned to this article:
afriqueTransportvedettes

Related Articles

Présidentielles de 2015: Soro explique les raisons de son soutien à Ouattara

En séjour officiel depuis le lundi 10 juin 2013 à Dakar au Sénégal, le président de l’Assemblée nationale de la Côte

Côte d’Ivoire : plus de 2 500 grossesses précoces dans le milieu scolaire

Les autorités éducatives ivoiriennes ont tiré mardi la sonnette d’alarme sur le nombre  » élevé « de grossesses précoces en milieu

Côte d’Ivoire: Le FPI et ses alliés boycottent l’élection du président de la CEI

Ce vendredi, les membres de la nouvelle Commission Electorale Indépendante (CEI) devraient élire le président de cette institution pour le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*