Accident de la route en Guinée: 23 morts après le décès de 2 blessés

[GARD align= »center »]

Photo Archive|©DR

Deux blessés dans la collision survenue samedi en Guinée entre un camion et un minibus au nord de Conakry sont décédés, portant le bilan à 23 morts, a indiqué une source hospitalière à la radio nationale lundi.

Cet accident est survenu près de Dubréka, ville à environ 50 kilomètres de la capitale. Le minibus, bondé, a été écrasé par le camion dont la benne était remplie de sable au moment de la catastrophe, selon un journaliste de l’AFP et des témoins.

La police routière et un syndicat des transporteurs avaient annoncé dimanche à l’AFP un bilan de 21 morts, la police évoquant par ailleurs 33 blessés, qui ont été admis dans des hôpitaux de Dubréka et Conakry.

« Suite au drame de Yorocoguia, près de Dubréka qui a fait 18 morts sur place et trois autres pendant le transfèrement des blessés, deux autres cas de décès ont été enregistrés » dimanche, a déclaré le docteur Abdoulaye Sako de l’hôpital Ignace Deen de Conakry sur la radio nationale. « Il s’agit d’une femme et d’un bébé de six mois », a-t-il précisé.

Dimanche, le directeur central de la police routière, le commissaire Babacar Sarr, avait expliqué à l’AFP que, lorsque l’accident s’est produit, le minibus était « bondé », avec des passagers jusque « sur le porte-bagages », en route pour un mariage.

Le chauffeur du minibus « a effectué un dépassement dangereux près de Dubréka », son véhicule « s’est retrouvé nez à nez avec un camion qui transportait du sable et le pire s’est produit », avait-il dit.

Le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé a dépêché auprès des familles des victimes une délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre Mamadou Youla, « pour partager leur douleur et les assister dans les obsèques », a indiqué la présidence dans un communiqué.

Selon des images diffusées par la télévision publique RTG, M. Condé a rendu visite aux blessés hospitalisés à Conakry dimanche. M. Youla et sa délégation sont allés à Kacossa, village du département de Forécariah (sud-ouest) d’où sont originaires tous ceux qui ont péri dans l’accident à l’exception du chauffeur et de son assistant.

Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, s’est aussi rendu sur place en compagnie de membres de son parti, incluant des députés, d’après la RTG.

La Guinée déplore de nombreux accidents de la route, généralement dus au mauvais état des routes et des véhicules, et à l’imprudence des conducteurs.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
accidentguinéerouteTransports

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Côte d’ivoire : Des officiers de l’armée rentrent au pays pour ne pas se faire radier

Des militaires ivoiriens et leurs familles ont décidé de mettre fin à leur exil au Togo depuis hier vendredi. Au

Yamoussoukro : Blaise Compaoré s’est senti «blessé»

 [GARD align= »center »] De la Côte d’Ivoire où il s’est réfugié, Blaise Compaoré assure que son projet de révision constitutionnelle destiné

Nouvelle Constitution ivoirienne: Bédié veut une « sanction de la prise du pouvoir par les armes »

[GARD align= »center »] L’ancien chef de l’Etat ivoirien, Henri Konan Bédié, leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, un grand

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*