Affaire Lou Doillon: le féminisme des beaux quartiers contre Beyonce et Nicki Minaj

Photo montage: Beyonce, Lou Doillon, Nicki Minaj

Photo montage: Beyonce, Lou Doillon, Nicki Minaj

L’actrice et chanteuse Lou Doillon fait débat suite à ses propos tenus à l’encontre des artistes Béyoncé, Nicky Minaj et Kim Kardashian lors de son interview du 11 juillet dans la presse espagnol.

Dans le cadre de la sortie de son second album ‘Lay Low’ la jeune artiste fait l’apologie de son féminisme dans le quotidien espagnol El Pais « Jeter un mec à la rue, de disposer de son propre salaire, d’avoir une maison à son nom et de pouvoir élever seule son fils.».

Après avoir remis en question le féminisme de sa mère Jane Birkin et de la chanteuse Françoise Hardy, elle a ensuite lâcher son venin sur Nicki Minaj et Kim Kardashian «Les femmes, nous devons faire attention à ne pas perdre du terrain. Quand je vois Nicki Minaj et kim Kardashian ça me scandalise. Je me dis que ma grand-mère a combattu pour autre chose que le droit de porter un string.»

Puis de poursuivre sur Beyoncé « comme les garçons ne nous frappent plus le cul, on le fait nous-mêmes. Comme plus personne ne nous traite de ‘chienne’, on se le dit entre nous. Quand je vois Beyoncé chanter nue sous la douche en suppliant son copain de la prendre, je me dis: ‘On assiste à une catastrophe’. Et en plus, on me dit que je n’ai rien compris, que c’est vraiment une féministe parce que dans ses concerts, un écran énorme le dit. Mais c’est dangereux de croire que c’est cool. » 

Son discours a suscité une véritable polémique déclenché par la traduction en français de cette interview qui n’a pas échappé à la presse française. Le 20 juillet la rubrique people du Nouvel Observateur a publié « Lou Doillon outrée par le féminisme « en string » de Nicki Minaj: un « slut-shaming »désolant » donne une leçon de féminisme à l’héritière Doillon « C’est ça le féminisme. C’est de respecter le choix des gens, des femmes, sans les juger pour autant. Sans les humilier… ».

Le quotidien Libération lui a consacré l’édito du 22 juillet, titré « Féministe des beaux quartiers » un véritable jugement de ses paroles désobligeante qui remettent en question le féminisme des trois artistes américaines « Malheureusement ce mépris de classe est récurrent, tout comme ce réflexe inconscient qui considère que ces femmes noires ne peuvent maîtriser leur corps et leur sexualité. »

L’Express fait le résumé de cette polémique dans son article « Lou Doillon critique Beyoncé et déclenche la colère des féministes » dans lequel est mentionné une déclaration de la militante féministe ex-Femen Eloïse Bouton qui appuie la théorie d’opposition blanche/noire avancée par Libération « Lou Doillon place sa vision de femme blanche au-dessus du féminisme pratiqué par Beyoncé, et Nicki Minaj, qui sont des femmes noires. En faisant ça, elle les sort de leur contexte: quand une femme noire aux USA devient icône féministe, elle ne part pas du même endroit que Lou Doillon, née dans un milieu bien différent. »

Sa promotion, qui a dévié en véritable campagne de dénigrement a déchaîné les réseaux sociaux. Les propos de l’artiste sur la nudité de ses consoeurs  américaines se retournent contre elle, twitter est devenu le podium de son défilé. Lou Doillon se voit à son tour attaquée dans son féminisme. Les internautes autant d’hommes que de femmes tous scandalisés par les termes employés par l’artiste en vers Beyoncé et Nicki Minaj et Kim Kardashian, n’ont pas manqué à partager photos et vidéos de celle-ci nue qui se tient pour souvent dans des postures de soumission.

Recherche Lou douillon nue sur Google Images. Capture d'écran

Recherche Lou Doillon nue sur Google Images. Capture d’écran

Ce scandale n’a pas échappé à Nadège Abomangoli Vice-Présidente du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis a écrit « Cachez ces fesses noires que je ne saurais voir : j’écoute Beyoncé et je lis Frantz Fanon » dans lequel elle conclue « Au final je ne m’interroge plus. De guerre lasse,  j’arrête de mettre des gants et je pose les mots sur les choses : féminisme ou politique, quand c’est white, c’est forcément plus propre et plus intelligent. Face à ces caricatures ethnocentrées (aux relents racistes, il faut le marteler), l’afro-féminisme a donc un bel avenir devant lui. J’en suis. »

Lou Doillon n’a pas attaqué ses artistes par hasard. Avec cette stratégie commerciale d’un arrière goût de femme frustrée face à l’évolution des codes de beauté et de surcroit du féminisme, l’endrogine par sa mauvaise foie a su faire parler d’elle et c’est ainsi assurer une sortie remarqué de son second album.

Naïma Ounane
© OEIL D’AFRIQUE

Naïma OUNANE

Naïma OUNANE

Journaliste à Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
BeyonceFeminismeLou DoillonNicki Minaj

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Les Francofolies s’exportent à Kinshasa

La première édition africaine du festival de musique français Francofolies se tiendra du 7 au 13 septembre à Kinshasa, capitale

Lynnsha à Kinshasa avec Fally Ipupa

La chanteuse martiniquaise de RnB est arrivée dans la capitale congolaise le 10 mai en compagnie de Di Cap la merveille

Fally Ipupa et l’homosexualité

Dans la vie, il faut savoir faire la part du vrai et du faux. C’est aussi le rôle du journaliste. Dans la rubrique « La Rumeur », africa1.com revient sur les bruits de couloirs, les ouïs dires et les ragots pour vous dire si c’est VRAI ou si c’est FAUX ! Aujourd’hui Fally Ipupa et l’homosexualité…

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*