Afrique de l’Ouest : 20.000 milliards de FCFA « pour régler le problème » de l’énergie

[GARD align= »center »]

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

Les investissements nécessaires pour « régler le problème » du grand manque d’énergie en Afrique de l’Ouest sont estimés à 20.000 milliards de F CFA (30 milliards d’euros), a indiqué le président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), le Béninois Christian Adovelande.

« L’objectif est de pouvoir régler à moyen terme les questions énergétiques dans notre sous-région, donc il est prévu des financements de l’ordre de 20.000 milliards F CFA », a affirmé à l’AFP le président de la banque régionale.

« Nous allons définir les zones de grande production (…) de sorte à pouvoir régler de façon globale la question pour les différents pays. Le problème sera réglé aussi bien en ce qui concerne les énergies conventionnelles que les énergies renouvelables », a-t-il ajouté.

« Nous sommes en train de mettre l’accent surtout sur les infrastructures pour rendre nos économies très compétitives. Et quand je parle d’infrastructures c’est d’abord l’énergie », a-t-il poursuivi.

L’électrification de l’Afrique de l’Ouest reste très partielle. De millions d’habitants vivent sans électricité dans des zones rurales alors que les délestages (coupures) sont fréquents dans beaucoup de grandes villes et capitales.

Les opérateurs économiques sont bridés par un approvisionnement chaotique. « Sans énergie, il n’y a pas de développement », résume Oumar Tembely, le représentant en Côte d’Ivoire de la BOAD.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Afrique de l'Ouest

[fbcomments]

Related Articles

Ebola: le Mali tente de contenir l’épidémie, une mise en quarantaine aux Etats-Unis

 [GARD align= »center »] Le Mali tente de juguler toute propagation du virus Ebola après l’annonce d’un premier cas dans le pays,

Bénin: Pour rendre sa gouvernance inattaquable, Patrice Talon crée une cellule d’analyse des arrêtés préfectoraux et ministériels

[GARD align= »center »] Le président béninois, Patrice Talon, a pris un décret portant création d’une cellule d’analyse des arrêtés préfectoraux et

Côte d’Ivoire : Nouvelle loi sur le mariage et après ?

21 novembre 2012, malgré les contestations qu’aura suscité le projet de loi sur le mariage, celui-ci sera adopté par le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*