Afrique de l’Ouest : un train pour relier 4 capitales

Afrique de l’Ouest : un train pour relier 4 capitales

un train pour relier 4 capitalesLe Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger, pays représentés par leurs ministres des Transports, ainsi que leurs partenaires techniques et financiers se sont retrouvés le week-end dernier à Niamey afin de discuter d’un vaste projet ferroviaire. Celui-ci entend relier Cotonou, Niamey, Ouagadougou et Abidjan. Cette réunion avait pour objectif d’établir des bases devant mener à la préparation et à la concrétisation de cette initiative ambitieuse.

Un exercice pas du tout évident vu le nombre aussi bien d’Etats que de partenaires impliqués dans le projet. Quant à ces derniers, il s’agit de regroupements communautaires – l’Union Africaine, la CEDEAO, l’UEMOA -, d’institutions financières continentales – la BAD, la BOAD – et internationales – la BID, la BIDC, la Banque Mondiale – et autres bailleurs de fonds à l’instar de l’AFD. Vu l’importance de ce tour de table, il a fallu donc séparer les volets institutionnel et opérationnel du projet.

Un travail de longue haleine, qui a été précédé d’une rencontre exclusive des bailleurs de fonds. Celle-ci avait porté sur la mobilisation des ressources financières. Selon le cahier de charge de ce projet, il est prévu d’installer deux lignes : Abidjan-Ouagadougou-Kaya-Niamey, avec une boucle Dori-Assango constituera la liaison Ouest tandis que Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey sera l’axe Est.

 Tout cela correspond à une distance de 2 970 km : si 1 794 km de cette ligne ferroviaire ne nécessite que réhabilitation, les 1 176 km restants sont inexistants et doivent carrément être installés. Cette initiative contribuera à améliorer la croissance économique des 4 pays en réduisant le cout des transports.



Related Articles

Afrique du Sud: Zuma plaide de nouveau en faveur des tribunaux traditionnels

Le président sud-africain Jacob Zuma a de nouveau plaidé en faveur du renforcement des tribunaux traditionnels, estimant que « les problèmes

Côte d’Ivoire – Charles Blé Goudé : « Je suis prêt à aller à la CPI »

PRES DE LA FRONTIERE ENTRE TOGO ET BENIN – Charles Blé Goudé, figure controversée du régime ivoirien déchu, ne se

Grande Marche des Mamans Congolaises: 1ère journée

Les femmes congolaises soutenues par l’association Ni Putes Ni Soumises ont commencées juedi 30 juin leur marche entre Paris et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*