Afrique du Sud: grève des ouvriers agricoles pour réclamer de meilleurs salaires

Afrique du Sud: grève des ouvriers agricoles pour réclamer de meilleurs salaires

Des membres de la confédération syndicale sud-africaine Cosatu, le 27 octobre 2012 à Rustenburg
© AFP/Archives Stephane de Sakutin

La confédération syndicale sud-africaine Cosatu a appelé les travailleurs agricoles à une journée de grève nationale mardi, en solidarité avec plusieurs milliers d’entre eux qui protestent depuis une semaine pour obtenir de meilleurs salaires dans l’arrière-pays du Cap.

Plusieurs milliers de travailleurs agricole de la région de De Doorns, à 140 km au nord-est du Cap, réclament un doublement de leur salaire à 150 rands (13,50 euros) par jour, ainsi qu’une amélioration de leurs conditions de logement.

Des heurts sporadiques les ont opposé à la police depuis huit jours, conduisant pendant cinq jours à la fermeture de la route nationale entre Le Cap et Johannesburg, tandis qu’environ 50 ha de vignes ont été incendiés.

La police a arrêté 11 personnes lundi matin.

Les négociations devaient reprendre mardi sous les auspices du gouvernement avec les employeurs, qui ont proposé 80 rands (7,20 euros) et font remarquer qu’ils dépensent beaucoup en frais annexes (logement, santé, éducation, transport scolaire…).

« Les ouvriers agricoles disent qu’ils veulent la fin des salaires de misère et de l’esclavage dans les fermes », a écrit le Cosatu lundi dans un communiqué.

« Marikana débarque dans les fermes!!! », a-t-il ajouté, en référence au mouvement social né en août à la mine de platine de Marikana (nord), qui a vu des dizaines de milliers de travailleurs sud-africains lancer des grèves sauvages pour réclamer de substantielles augmentations salariale.

Le conflit de Marikana a fait 48 morts, dont 34 abattus par la police le 16 août.

L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch avait dénoncé l’an dernier les déplorables conditions de travail et de logement des travailleurs dans les riches exploitations fruitières et viticoles de la région du Cap, fustigeant notamment des salaires parmi les plus bas du pays.

Avec AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afrique du sudagricultureGrevesocial

Related Articles

Zimbabwe: les citoyens se prononcent sur la nouvelle Constitution

Les Zimbabwéens votaient samedi pour approuver une nouvelle Constitution plus libérale. Celle-ci doit insuffler plus de démocratie après plus de

Les potentiels candidats aux différentes élections présidentielles en Afrique : victimes d’une machination politique

[GARD align= »center »] Souvent en Afrique, par manque d’arguments d’autorité pour défendre leurs projets de société ou par manque de culture

Transport : un véritable calvaire pour les étudiants ivoiriens

Jeudi 02 mai 2013, il est 15h00 devant l’université Féilx Houphouet BOIGNY de Cocody, en face de l’école nationale de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*