Afrique du Sud: la bataille juridique s’intensifie pour le patrimoine de Mandela

Afrique du Sud: la bataille juridique s’intensifie pour le patrimoine de Mandela

George Bizos, célèbre avocat et ami de Nelson Mandela, a annoncé son intention de contre-attaquer en justice les filles du prix Nobel de la paix, qui lui contestent le droit de siéger comme administrateur de deux fonds d’investissements appartenant au vieil homme.

« Nous avons été mandatés pour plaider le refus absolu des allégations grossières proférées par les plaignantes », a indiqué l’avocat de George Bizos, Michael Hart, dans un communiqué.

Makaziwe et Zenani, deux des filles de Nelson Mandela, accusent M. Bizos et deux autres personnes, le ministre du Logement Tokyo Sexwale et un autre avocat, de s’être imposés comme administrateurs d’Harmonieux Investment Holdings et de Magnifique Investment Holdings, deux fonds estimés à quelque 1,7 million de dollars au total.

Les trois hommes affirment au contraire avoir été nommés par Nelson Mandela lui-même.

Agé de 94 ans, l’ex-président, qui a passé dix jours à l’hôpital récemment pour soigner une pneumonie, n’a apparemment pas donné son avis sur le litige.

M. Bizos est lié à Mandela depuis les années 1960, lorsqu’il l’avait défendu lors de son procès pour trahison intenté par les autorités de l’apartheid. Mandela avait alors échappé à la peine de mort.

Les fonds en question, qui ne constituent qu’une partie de l’héritage du héros national, ont été créés pour gérer les revenus de la vente de « la main de Nelson Mandela ». Cette empreinte de main est devenue une image iconique du prix Nobel de la Paix, utilisée comme un logo représentant Mandela lui-même. Elle orne des T-shirts et nombre d’autres objets commercialisés en Afrique du Sud. Très reconnaissable, cette empreinte porte en son centre une forme qui rappelle celle du continent africain.

AFP


Tags assigned to this article:
Mandela

Related Articles

A Johannesburg, une école pour enfants réfugiés victimes de xénophobie

[GARD align= »center »] Les affiches dans la salle de classe donnent le ton: « Nous luttons contre la xénophobie ». A Johannesburg, des

Le retrait de l’Afrique du Sud de la CPI « inconstitutionnel »

[GARD align= »center »] La justice sud-africaine a estimé mercredi que la décision du gouvernement de Pretoria de se retirer de la

Afrique du Sud : Pistorius ne sera pas interné avant la reprise du procès le 30 juin

[GARD align= »center »] C’est à partir de lundi prochain qu’Oscar Pistorius subira des examens psychiatriques pour établir son degré de responsabilité

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*