Alassane Ouattara et Macky Sall plaident pour une place de l’Afrique au sein du G8

Alassane Ouattara et Macky Sall plaident pour une place de l’Afrique au sein du G8

Le Président ivoirien, Alassane Ouattara et son homologue sénégalais, Macky Sall ont dénoncé vendredi à Yokohama au Japon, l’absence de l’Afrique dans les institutions internationales alors qu’elle représente les ¾ des membres de ces institutions, plaidant dans la foulée pour une place du continent au sein du G8.

En marge de la cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 5) dont la cérémonie d’ouverture est prévue samedi à Yokohama, la deuxième grande ville du Japon après Tokyo, les Présidents, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Macky Sall du Sénégal, ont animé vendredi un panel de haut niveau, organisé par l’Agence japonaise pour le développement de l’Afrique (JICA) autour du thème, ‘’un développement inclusive et dynamique en Afrique ».

Alassane Ouattara et Macky Sall ont jugé primordial et nécessaire que les gouvernants africains favorisent et encouragent l’investissement dans le secteur privé pour atteindre un ‘’développement rapide et durable ».

Le Chef de l’Etat ivoirien, a dans son intervention appelé le G8 à faire en sorte que les 54 pays qui représentent le quart des pays membres des Nations Unies, puissent avoir droit à ce groupe.

‘’La question de la gouvernance est essentielle, non seulement au plan national ou continental mais aussi au plan mondial. L’Afrique est peu représentée dans les institutions internationales notamment au niveau des Nations Unies et des institutions de Bretton woods », a-t-il soutenu.

Le Groupe des huit (G8) est un groupe de discussion et de partenariat économique de huit pays parmi les plus puissants économiquement du monde.

‘’Il est essentiel de faire en sorte que les 54 pays qui représentent entre le tiers et le quart des pays membres des Nations Unies, puissent avoir droit au chapitre » a ajouté Alassane Ouattara, constatant ‘’ malheureusement que ce n’est pas toujours le cas dans ces institutions ».

‘’J’en appel au G8 de faire en sorte que la place de l’Afrique, soit mieux reconnue au sein de ces institutions. Je sais que la Japon sera au côté de l’Afrique pour que sa voix soit mieux entendue dans les instances de ces institutions » a conclu M. Ouattara, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La 5ème édition de la TICAD se tiendra du 1er au 3 juin avec pour thème ‘’main dans la main avec une Afrique plus dynamique, transformation pour une croissance de qualité ‘’. Elle ambitionne d’apporter des réponses appropriées aux défis de l’Afrique dont notamment la transformation de la croissance économique africaine en croissance de qualité.

Lancée par le Japon en 1993, la TICAD se tient tous les cinq ans. Elle œuvre à promouvoir le dialogue sur les défis de l’Afrique entre les dirigeants africains et leurs partenaires.

Devenue le principal cadre mondiale de coordination des efforts et programmes visant le développement de l’Afrique, la TICAD 5 va permettre aux pays africains de mobiliser d’importantes ressources financières pour leur développement.

La conférence de Tokyo cible deux principaux objectifs, à sa voir promouvoir le dialogue politique et mobiliser le soutien aux initiatives de développement conçues par les africains eux- mêmes. Des réunions ministérielles de suivi de la TICAD sont organisées chaque année dans un pays africain.

Le Japon initiateur de la conférence, annonce que, l’objectif du doublement de son Aide publique au développement (APD) à l’Afrique, à 1,8 milliard de dollars et le soutien au doublement des investissements directs du Japon en Afrique, à 3,4 milliards de dollars sont presque atteints.

 Photo d’archive

Oeil d’Afrique avec APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afriquecoopérationjapon

Related Articles

Nkosazana Zuma : «L’Afrique tout entière devrait être concernée par les problèmes de la RDC»

« C’est vrai que les préoccupations de la RDC ne sont pas à elle seule mais celles de nous tous.

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara compte briguer un deuxième mandat en 2015

 Le président ivoirien Alassane Ouattara affirme qu’il sera « vraisemblablement » candidat à un deuxième mandat en 2015 afin, dit-il, de pouvoir

Nelson Mandela, toujours hospitalisé, "va très bien" selon sa fille Zenani

Les dernières nouvelles sur la santé de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, soigné depuis dix jours à 94 ans dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*