Algérie: l’ex-banquier Rafik Khalifa condamné à 18 ans de prison ferme

Algérie: l’ex-banquier Rafik Khalifa condamné à 18 ans de prison ferme
Rafik Khalifa

L’ancien banquier algérien Rafik Khalifa, le 11 juin 2001 à Levallois-Perret, près de Paris|AFP

L’ancien banquier algérien Rafik Khalifa a été condamné mardi à une peine de 18 ans de prison ferme pour association de malfaiteurs, vol, faux et usage de faux.

Le tribunal criminel de Blida (50 km sud-ouest d’Alger), devant lequel il comparaissait depuis le 4 mai pour un nouveau procès, a ordonné la saisie de ses biens et l’a aussi condamné à une amende d’un million de dinars (10.000 euros).

Le 7 juin, le procureur avait requis contre lui la prison à perpétuité, soit la peine à laquelle il avait été condamné par contumace lors d’un premier procès en 2007.

Propriétaire d’une petite pharmacie, Rafik Khalifa avait lancé à la fin des années 1990 une banque portant son nom, autour de laquelle ont ensuite été créées plusieurs autres entreprises, dont une compagnie aérienne.

Grâce à des taux d’intérêt alléchants, il avait réussi à drainer vers sa banque de très importants dépôts, venant notamment de sociétés publiques et d’oeuvres sociales.

Il était devenu un homme courtisé du tout Alger, apparaissant aux côtés du chef de l’Etat et de ministres, finançant des opérations de lobbying pour redorer l’image d’un pays terni par des années de guerre civile, et sponsorisant le club de football français de l’Olympique de Marseille.

Mais le groupe s’est effondré en 2003, entraînant des pertes évaluées entre 1,5 et 5 milliards de dollars.

L’objectif de cette banque n’était pas l’investissement mais le pillage de l’argent des déposants, a accusé le procureur dans son réquisitoire.

Après la chute du groupe, M. Khalifa s’est réfugié à Londres pour échapper aux poursuites, avant d’être extradé par la Grande-Bretagne fin 2013.

Au total, 70 autres personnes sont poursuivies dans ce procès, dont le jugement était en train d’être énoncé mardi en milieu de journée.

M. Khalifa a également été condamné en France en 2014 à cinq ans de prison pour avoir détourné des millions d’euros lors de la faillite de son groupe.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
banquecorruptionprocèsRafik Khalifa

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Algérie: un membre du commando était un ancien chauffeur dans le site

Un des membres du commando de l’attaque suivie d’une prise d’otages meurtrière le 16 janvier dans le Sahara algérien, tué

L’Algérie veut adhérer à l’OMC

[GARD align= »center »] Amara Benyounès, ministre algérien du Commerce, est re- venu une nouvelle fois à la charge sur le dossier

L’Algérie demande à l’Opep de réduire sa production

 [GARD align= »center »] Le ministre algérien de l’Energie a demandé à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, dont son pays est

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*