Algérie : Vahid Halilhodzic confirme son départ à la tête des Fennecs

Algérie : Vahid Halilhodzic confirme son départ à la tête des Fennecs

[GARD align= »center »]

Vahid Halilhodzic

Le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Vahid Halilhodzic | © Getty Images

Au retour de la coupe du  monde où l’Algérie a fait une prestation  historique jusqu’aux 8ème de finale, le sélectionneur Vahid Halilhodzic  veut  tenir à sa parole comme il avait promis avant la qualification des Fennecs à cette Compétition internationale.  Le Franco-Bosniaque ne souhaite pas continuer l’aventure à la tête de la sélection Algérienne.

Il a confirmé  dimanche son départ après trois (3)  ans  à la direction de Fennecs. « Aujourd’hui, après avoir vécu trois années en Algérie, mes obligations familiales et l’attrait de nouveaux challenges sportifs ont pesé lourdement dans mon choix », a déclaré Vahid Halilhodzic.

Avant cette déclaration officielle, il avait fait une petite tournée d’adieux mercredi dernier  aux supporters Algériens  en  juchant  sur le toit du bus à impériale avec ses joueurs.   Pendant  ces moments de liesse, le Bosniaque savait qu’il vivait ses dernières heures à  la tête des Fennecs parce que son départ  est déjà un secret de polichinelle depuis plusieurs semaines.  Ainsi, l’ancien joueur  du FC Nantes et de Paris Saint-Germain  confirme  son bye-bye  dans un communiqué  adressé à la Fédération Algérienne de Football (FAF).

[GARD align= »center »]

« Je tiens à rendre hommage aux joueurs et aux membres des staffs technique, médical et administratif qui m’ont pleinement assisté tout au long de ma mission. Je tiens à associer au succès de l’équipe nationale, le formidable public algérien qui m’a soutenu dès le premier jour de mon arrivée et qui m’est resté fidèle. Je garderai à jamais le souvenir ému de l’accueil extraordinaire qui nous a été réservé au retour du mondial », a-t-il  écrit.

Vahid Halilhodzic ne le cache pas, il  part la tête haute. «Je pars fier de mon bilan après avoir respecté totalement mon contrat avec la FAF », a-t-il indiqué. Pour rappel, la sélection algérienne est tombée les armes à la main face à l’Allemagne  en 8ème de finale de la coupe du monde où elle a fait une prestation historique. Il n’a pas oublié de regretter le comportement de la  presse Algérienne qui l’avait critiqué depuis  la débâcle des Fennecs de la CAN 2013. Le désormais  ex-sélectionneur de l’Algérie est  tout dernièrement attaqué de front durant la Coupe du monde sur le sujet sensible de la période du Ramadan par certains supports de presse.

« Seule fausse note, que je tiens à relever, le comportement indélicat d’une certaine presse, pas toute heureusement, qui n’a pas cessé de stigmatiser, non seulement mon travail, mais s’en est pris à ma propre personne et à ma famille, ce que je n’oublierai et ne pardonnerai jamais », a-t-il  relevé.

[GARD align= »center »]

Le Franco-Bosniaque avait été recruté en juin 2011 après  avoir passé à la tête des sélections nationales de Turquie, d’Arabie Saoudite, de  Croatie et  des Eléphants de la Côte d’Ivoire.  Appelé à faire oublier Rabah Saadane et Abdelhak  Benchikah, il a rempli sa mission avec brio, malgré une élimination prématurée dès les phases de poules lors de la CAN 2013.   Mais, l’exploit qu’il a accompli au Brésil, a fait oublier tout le reste. Les Fennecs  devraient tourner cette page pour  s’adapter  aux services de son successeur le  Français Christian Gourcuff  pour  rebondir dans les prochaines compétitions continentales.

©Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

 


Tags assigned to this article:
Vahid Halilhodzic

Related Articles

Tête des Éléphants: Cinq candidats pour succéder à Lamouchi

[GARD align= »center »] Le processus pour trouver un remplaçant à Sabri Lamouchi, ex-sélectionneur de l’équipe nationale ivoirienne avance à pas de

Roland-Garros 2013: Le Franco-Congolais Tsonga bat Roger Federer et se qualifie pour demi-finale

Roger Federer (no 2) ne disputera pas une 34e demi-finale de Grand Chelem vendredi à Roland-Garros. Le Bâlois s’est lourdement

Anelka promu entraîneur de Shanghai

Les tribulations de Nicolas Anelka en Chine n’ont pas fini de rebondir. Nouvel épisode du folklorique séjour de l’ancien international à Shanghai

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*