Algérie: Vers la limitation du mandat présidentiel et le renforcement des pouvoirs du Premier ministre

Algérie: Vers la limitation du mandat présidentiel et le renforcement des pouvoirs du Premier ministre

[GARD align= »center »]

le président Abdelaziz Bouteflika a prêté serment lundi

Le président Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika, réélu le 17 avril pour un quatrième mandat de cinq ans, annonce son intention de limiter le mandat présidentiel et de renforcer les pouvoirs du Premier Ministre. Le président algérien décide ainsi d’amender 47 articles de la Constitution de son pays afin notamment bloquer le nombre de mandat présidentiel à deux.

Cette annonce est faite à travers un communiqué publié jeudi par la présidence algérienne. En effet, selon la note de la Présidence, ces réformes politiques seront lancées conformément aux engagements de M. Bouteflika lors de sa campagne présidentielle.

«Le chantier de révision de la Constitution ne fait l’objet d’aucune limite préalable, hormis celles relatives aux constantes nationales, ainsi qu’aux valeurs et principes de notre société», peut-on lire dans le communiqué.

En dehors de la limitation de mandat, il s’agira également de lever les contrôles sur les médias et la possibilité pour les parlementaires d’interroger plus fréquemment les représentants du gouvernement.

[GARD align= »center »]

Un comité institutionnel a été mis sur pied et les propositions d’amendement devraient lui être soumises pour un examen avant le référendum pour leur validation définitive.

L’opposition laïque et islamiste algérienne se veut encore sceptique sur le sujet de ces réformes. Ses leaders ont d’ailleurs décliné l’invitation du chef de l’État à venir débattre en juin estimant qu’il s’agit davantage pour le pouvoir de les récupérer que d’engager de vraies réformes.

Les opposants dénoncent le fait que la scène politique algérienne soit verrouillée par le Front de libération nationale (FLN) au pouvoir depuis l’indépendance en 1962, et par l’armée, qui l’un et l’autre résistent à tout changement d’envergure.

[GARD align= »center »]

Rappelons que c’est en 2009 que le FLN et ses alliés avaient fait supprimer le verrou de limitation de mandats présidentiels à deux pour permettre au président sortant de briguer un troisième, puis un quatrième mandat consécutif.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
algerie

Related Articles

RDC: Koffi Olomide en prison en attendant le prononcé de sa peine

[GARD align= »center »] La police nationale de la République Démocratique du Congo a procédé ce mardi 26, sur ordre du Procureur

Algérie: une cache d’engins piégés découverte à l’est d’Alger

Plusieurs engins piégés et des armements ont été découverts et détruits par l’armée algérienne à l’est d’Alger, non loin de

RD Congo: Moïse Katumbi «brutalisé» puis «hospitalisé»

[GARD align= »center »] La Police a empêché, ce vendredi, la progression de la foule qui accompagnait Moïse Katumbi vers le Parquet

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*