Ali Bongo : « la démocratie s’accommode mal des succès autoproclamés »

[GARD align= »center »]

Ali Bongo Ondimba le 1er septembre 2016 à Libreville|AFP

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba le 1er septembre 2016 à Libreville|AFP

Le président gabonais, déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du samedi 27 août 2016, a tancé jeudi l’opposition, estimant que « les élections ont rendu leur verdict » et qu’ « un groupuscule » veut « prendre le pouvoir pour se servir du Gabon et non servir le Gabon ».   

« La démocratie s’accommode mal des succès autoproclamés, des groupuscules formés à la destruction. La démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un parlement et de la télévision nationale », a déclaré Ali Bongo à des journalistes présents au palais présidentiel, au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel gabonais.

« Les élections ont rendu leur verdict (…) Qui a gagné ? 1 800 000 Gabonais (…) Qui a perdu ? Un groupuscule dont le seul projet était de prendre le pouvoir pour se servir du Gabon et non servir le Gabon », a affirmé Ali Bongo déclaré vainqueur, mercredi, de l’élection par la Commission électorale, autonome et permanente (CENAP).

Sa réélection a été suivie d’affrontements sanglants entre les forces de l’ordre et des manifestants favorables à l’opposant Jean Ping qui a obtenu 48,23% des voix derrière le président sortant (49,85 %).

Selon le ministre gabonais de l’Intérieur, Pacôme Moubelet-Boubeya, à Libreville, il y a entre 600 et 800 interpellations, et 200 à 300 sur le reste du pays.

Mercredi, la France, les Etats-Unis et l’Union Européenne se sont dits préoccupés par le processus électoral gabonais. Ils ont notamment demandé la publication des résultats « bureau de vote par bureau de vote ».

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.



[fbcomments]

Related Articles

Le Rwanda a le système judiciaire le moins corrompu en Afrique de l’Est

Selon le rapport sur l’Indice de perception de la corruption (IPC) 2015 de Transparency International, les tendances liées à la

RDC: des militants congolais arrêtés à Goma, deux Belges pris à partie

Une dizaine de militants congolais de l’organisation Lutte pour le changement (Lucha) ont été arrêtés mardi à Goma, dans l’est

RDC : Le Colonel Mamadou N’Dala tué et 5 autres militaires blessés dans une embuscade de rebelles ougandais

[wp_ad_camp_3] Le colonel Mamadou Ndala, le chef des opérations contre la rébellion ougandaise a été tué dans un attentat  à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*