Alpha Condé: «aucun manifestant n’a été tué par balle»

Alpha Condé: «aucun manifestant n’a été tué par balle»
Le président guinéen Alpha Condé s'exprime lors d'une conférence de presse à Conakry le 17 mars 2015

Le président guinéen Alpha Condé s’exprime lors d’une conférence de presse à Conakry le 17 mars 2015|AFP

Reçu jeudi sur les antennes de la Voix de l’Amérique (VOA) Afrique, le Président guinéen Alpha Condé qui séjourne aux Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre Ebola, s’est prononcé sur les sujets de l’heure dans son pays. Alpha Condé a démenti l’usage de tirs à balles réelles par les forces de sécurité contre les manifestants de l’opposition lundi dernier.

«Ce n’est pas vrai. L’armée est casernée. La gendarmerie et la police n’ont que des armes non-létales, du gaz lacrymogènes. Par contre, des civils tirent sur les gendarmes avec des fusils de chasse. Je ne sais pas d’où viennent ces informations. Il n’y a pas un seul mort dans les hôpitaux. Nous faisons du maintien de l’ordre civilisé», a fait savoir Alpha Condé

En ce qui concerne l’organisation des élections locales avant la présidentielle prévue le 11 octobre 2015, Alpha Condé indique qu’il faut bien attendre 2016 pour voir ces élections se tenir.

«C’est la Ceni qui propose les dates a tous les partis. Si elle veut refaire le calendrier, je signerai le décret. Le ministre de la Justice est en charge du dialogue, je le laisse faire. Avec la meilleure volonté du monde, la Ceni a démontré qu’il était techniquement impossible d’organiser ces élections communales avant 2016 », a-t-il dit.

Il a ajouté que l’élection présidentielle est une échéance constitutionnelle et qu’il impératif de l’organiser. «Sinon, il n’y a plus de légitimité», affirme le Président guinéen.

Quant à la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, Alpha Condé a fait savoir que l’épidémie  avait freiné fortement le développement économique de son pays.

Au sortir de la rencontre qu’il a eue avec Barack Obama, ensemble avec ses homologues du Liberia et de Sierra Leone, Alpha Condé a salué le leadership du Président américain dont l’engagement a mobilisé la communauté internationale.

«Nous l’avons aussi remercié de son aide. Nous avons beaucoup insisté pour qu’il nous accompagne non seulement pour atteindre l’objectif de zéro cas d’Ebola mais aussi reconstruire nos économies », a déclaré M. Condé.

Pour le Président guinéen, l’objectif est d’atteindre zéro cas mais aussi reconstruire les systèmes sanitaires des trois pays les plus touchés que sont la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

La Guinée, trois fois plus peuplée que les autres pays, a obtenu de l’aide venant de la France alors que le Liberia ou la Sierra Leone ont reçu celle venant des Etats-Unis, l’Angleterre et tout le Commonwealth.

«Nous n’avons reçu que 10 % des montants reçus par nos voisins. Je note que cela fait 45 jours que nous n’avons aucun cas d’Ebola en Guinée forestière, comme au Liberia. En revanche, on n’a pas fait les mêmes efforts à la frontière avec la Sierra Leone. Ensuite, notre pays est à 90 % musulman ce qui implique des rites funéraires. C’est maintenant seulement qu’on prend conscience qu’il faut donner plus de moyens à la Guinée. Nous concentrons nos efforts sur Forécariah d’où proviennent les nouveaux cas », a avancé Alpha Condé pour expliquer l’échec de son pays à atteindre zéro jusqu’ici.

© OEIL D’AFRIQUE

 


[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Mali : Le Pays-Bas déploie 380 hommes et 4 hélicoptères Apache pour le renforcement de la MINUSMA

Certains pays commencent à se manifester suite à l’appel de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour venir en aide aux

Premier cas confirmé d’Ebola au Mali

[GARD align= »center »] Le Mali a enregistré son premier cas confirmé d’Ebola, une fillette venue de la Guinée voisine et qui

Ebola: sommet régional à Conakry sur la menace de l’épidémie

[GARD align= »center »] Un sommet régional se tient à Conakry en présence des chefs d’Etat de Guinée, Libéria, Sierra Leone et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*