Andry Rajoelina renonce à se présenter à la présidentielle malgache

Andry Rajoelina renonce à se présenter à la présidentielle malgache

Le Président de la Transition malgache, Andry Rajoelina, a accepté l’invalidation de sa candidature par la Cour Electorale Spéciale (CES), renonçant ainsi à se présenter à la présidentielle malgache.

Lors de son discours à la nation vendredi et retransmis sur les médias publics, Andry Rajoelina a affirmé qu’il accepte la décision de la Cour Electorale Spéciale (CES) qui a invalidé sa candidature samedi dernier.

Il a indiqué que sa décision est « la preuve qu’il a toujours mis les intérêts supérieurs de la nation au-dessus des siens ».

« Je suis prêt à faire la passation du pouvoir avec mon successeur » à la tête de l’Etat », a dit Andry Rajoelina, dans son discours à la nation.

Par ailleurs, le Président de la Transition a également apporté sa caution au calendrier électoral défini par la Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition, fixant au 25 octobre 2013 prochain le premier tour de l’élection présidentielle.

Et contrairement à ce que certains observateurs ont avancé, Andry Rajoelina n’a pas demandé un changement dans l’ordre des élections. Il a donc accepté que la présidentielle soit organisée avant les législatives. Pourtant, dans la matinée du vendredi 23 août 2013, Lanto Rakotomanga, membre de la Chambre Basse du parlement de la transition et alliée politique du Président de la Transition, a encore suggéré que les élections locales soient organisées avant la présidentielle.

Lors de son discours, le Président de la Transition malgache n’a pas non parlé des autres personnalités dont la candidature a été validée par la CES. Il n’a pas non plus révélé le nom du candidat qu’il soutiendra. Il s’est contenté de dire que celui-ci qui sera le premier Chef d’Etat élu de la Quatrième République devrait être une personne digne et à même de remplir ses fonctions.

Dans tous les cas, dans son discours, Andry Rajoelina a appelé tous les citoyens malgaches ainsi que les responsables administratifs à œuvrer ensemble pour la tenue des élections afin de sortir le pays de la longue crise. Pour lui, c’est le seul moyen qui permet au pays d’éviter une éventuelle guerre civile.

A Lire Aussi: Madagascar présidentielle la Cour électorale annule les trois candidatures contestées

Oeildafrique.com avec l’APA


Tags assigned to this article:
Madagascarpresidentielle

Related Articles

Retour en RDC du député Fidèle Babala, mis en liberté provisoire par la CPI

[GARD align= »center »] Le député d’opposition congolais Fidèle Babala Wandu, soupçonné de subornation de témoins par la Cour pénale internationale (CPI),

Sénégal: Kémi Séba interpellé pour avoir brûlé un billet de 5.000 FCFA

L’initiateur du Front Anti-Franc CFA, Kémi Séba a été interpellé vendredi à Dakar pour « destruction d’un billet de banque » après

En image : L’Arrivée de François Hollande en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] Le président français François Hollande a atterri jeudi à 07H00 (locale et GMT) à Abidjan pour une visite

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*