Angola: 12 opposants interpellés le jour du 40e anniversaire de l’indépendance

Le président angolais Jose Eduardo dos Santos.

Le président angolais Jose Eduardo dos Santos

Au moins 12 opposants qui demandaient la démission du président angolais José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979, ont été arrêtés à Luanda mercredi, en marge des célébrations du 40e anniversaire de l’indépendance, avant d’être remis en liberté jeudi.

Les opposants ont été relâchés à 14h00 (13h00 GMT), a indiqué un porte-parole de la police, Mateus Rodrigue.

L’AFP a pu joindre par téléphone l’une des personnes interpellées, Paulo Quissanga, qui a confirmé qu’il était libre.

Les militants sont tous membres du Mouvement révolutionnaire de l’Angola, auquel appartient le rappeur Luaty Beirao actuellement en prison et qui a interrompu fin octobre une grève de la faim de 36 jours pour protester contre sa détention.

Parmi les militants interpellés mercredi figuraient plusieurs défenseurs connus des droits de l’Homme, dont Raul Mandela et Emiliano Catombela.

Ils avaient été arrêtés peu après avoir réussi à passer un cordon policier, alors que la capitale était quadrillée par les forces de sécurité pour les festivités du 40e anniversaire de l’indépendance de l’ancienne colonie portugaise.

Le jour même, le président dos Santos insistait sur le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, alors que des organisations dénoncent régulièrement les violations des droits de l’Homme dans ce pays d’Afrique australe.

Selon la police, la manifestation de l’opposition était interdite par le gouvernement de la province de Luanda. Les militants affirment eux que la législation angolaise ne nécessite pas d’autorisation pour des rassemblements publics.

La police a l’habitude de réprimer les manifestations. Elle adopte le même comportement que l’ancienne police coloniale portugaise, a déclaré à l’AFP un manifestant, Zé Luis.

Les opposants ont aussi protesté contre les manoeuvres politiques, selon eux, visant à retarder le procès prévu à compter de lundi de Luaty Beirao et de 14 autres militants accusés de rébellion et de tentative de destitution du président. Aucune source officielle n’a confirmé ce report.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Angolaindépendanceopposants

[fbcomments]

Related Articles

Congo : La majorité présidentielle ne faiblit pas dans sa volonté de modifier la Constitution

[GARD align= »center »] Le parti au pouvoir au Congo Brazzaville a mis en place une commission chargée de réfléchir sur l’éventuelle

Accusations de viols en Centrafrique par des casques bleus: le chef de la mission renvoyé

Le chef de la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca) a été renvoyé après une série d’accusations d’abus sexuels contre

RDC : Depuis sa cellule de la Haye, Bemba nourrit son ambition de se présenter à la présidentielle de 2016

 [wp_ad_camp_3] Jean Pierre Bemba, ancien Vice Président de la République Démocratique du Congo et actuel leader du Mouvement de libération

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*