Arabie Saoudite, première participation des femmes aux élections municipales

Des femmes saoudiennes s'enregistrent sur les listes électorales, le 30 août 2015 à Jeddah (Arabie saoudite). (STR / AFP)

Des femmes saoudiennes s’enregistrent sur les listes électorales, le 30 août 2015 à Jeddah (Arabie saoudite). (STR / AFP)

L’enregistrement des candidates saoudiennes aux élections municipales de décembre a démarré dimanche 30 août. Ce qui représente une première pour l’Arabie Saoudite,  un des royaumes des plus conservateurs aux mondes où les femmes restent fortement discriminées et n’ont même pas le droit de conduire.

L’opération d’enregistrement des électrices a commencé le 22 août dans des centres séparés de ceux des hommes. La séparation entre les sexes est la règle en Arabie saoudite où les femmes sont astreintes à une tenue les couvrant de la tête aux pieds. Les femmes ne peuvent travailler, voyager ou avoir un passeport sans l’autorisation d’un homme de la famille, comme le père, l’époux ou le frère.

Cette émancipation, les Saoudiennes la doivent au défunt roi Abdallah qui avait décidé en 2011 d’autoriser les femmes à voter et à se porter candidates pour les municipales de 2015, évoquant à l’époque de son règne le refus de « marginaliser la femme dans la société saoudienne ».

La présence des femmes sur les listes des municipales fait débat

Le Cheikh Abdul Rahman bin Nasser al-Barrak, totalement réfractaire à la participation des femmes aux élections municipale a déclaré dans les médias saoudien que selon les textes religieux : «Il est interdit à une femme musulmane de participer à la composition des conseils municipales.. » et a ajouté que ce mal est « guidé par l’occidentalisation du pays.. »

Les hommes politiques sont quant à eux plus positif et voient en la femme une perspective d’avenir pour l’Arabie Saoudite. Le Secrétaire-général du Fonds, du Prince Sultan bin Abdul Aziz pour le développement des femmes, Hassan Al-Jasser chargé de la campagne d’appel aux candidatures féminines pour ces élections avait déclaré à cet effet : « La campagne vise à sensibiliser à l’importance de la présence des femmes dans les conseils municipaux, et leur rôle dans le processus de prise de décision, comme un partenaire majeur dans le processus de développement ».

La presse saoudienne indique que quelque 200 femmes ont manifesté de l’intérêt pour être candidates aux municipales prévues en décembre. Les femmes ont jusqu’à la mi-septembre pour se porter candidates. Elle pourront le faire dans l’un des 22 centres qui leur sont réservés de 05H00 à 21H00 locales. Lors des prochaines élections, les électeurs vont désigner les deux tiers des conseils municipaux. Le dernier tiers sera désigné par les autorités.

Naïma Ounane
© OEIL D’AFRIQUE

Naïma OUNANE

Naïma OUNANE

Journaliste à Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
Arabie Saouditeéléctionsfemme

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Ebola: premier décès au Mali

 [GARD align= »center »] Le premier cas d’Ebola identifié au Mali, une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est morte

Côte d’Ivoire : Didier Drogba s’offre 5% du capital d’une société de mine d’or

L’après football se prépare dès aujourd’hui pour Didier Drogba. L‘international ivoirien se lance dans le business en prenant 5% cédés

Paris : l’ambassade de Congo attaquée, la police française ouvre une enquête

[GARD align= »center »] Des assaillants ont pour cible dans la nuit de lundi à mardi, l’ambassade du Congo-Brazzaville à Paris. Plusieurs

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*