Assemblée générale extraordinaire de la CAF sur fond de manœuvres pour la présidence

Assemblée générale extraordinaire de la CAF sur fond de manœuvres pour la présidence
Assemblée générale extraordinaire de la CAF

Le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou

La Confédération africaine de football (CAF) tient, ce lundi aux Seychelles, une assemblée générale extraordinaire consacrée à la modification de ses textes sur fond de manœuvres pour l’élection à la présidence de la structure prévue l’année prochaine.

Le principal point à l’ordre du jour porte sur la modification des statuts de la CAF définissant les conditions d’éligibilité du président de la structure.

L’initiative vient de la Fédération algérienne de football (FAF), dont le président, Mohamed Raouraoua, un proche de Hayatou, a, dans un courrier daté du 20 juin, proposé que désormais «tout candidat aux élections à la présidence de la Confédération africaine de football, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF».

S’il était adopté, le nouveau texte écarterait la candidature de Jacques Anouma, ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF)) et principal rival de Hayatou.

Membre du comité exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA), Anouma est juste membre de droit de celui de la CAF, mais n’y dispose pas du droit de vote.

Soutenu par le football ivoirien et le gouvernement de son pays, l’ancien président de la FIF constitue une grande menace pour Hayatou aux commandes de la CAF depuis 1988.

D’intenses manœuvres se mènent en coulisses, chacun des deux camps tentant de gagner le maximum de fédérations nationales à sa cause. En attendant le conclave des Seychelles.

Les textes vont-ils changer des élections du président de la Confédération Africaine de Football (CAF)? Lire la suite ici

APA / Oeildafrique

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
caffootballHayatou

Related Articles

La CEDEAO et la crise malienne : La drôle de guerre des états-majors

Le compte à rebours a commencé. C’est dans une semaine que l’intérim assuré par le président Diocounda Traoré va expirer

Hollande définit les principes de sa diplomatie africaine

PARIS – Deux semaines après son entrée en fonction, François Hollande a détaillé mardi, à la faveur d’une visite du

Jean Ping « cache » sa famille à Abidjan

[GARD align= »center »] Jean Ping, donné perdant à l’élection présidentielle du 27 août au Gabon est prévoyant. Comme s’il s’attendait à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*