Attaque de Grand-Bassam: la sœur du présumé chauffeur des terroristes arrêtée à Ouagadougou

[GARD align= »center »]

Un soldat ivoirien armé sur la plage de Grand-Bassam à 40 km d'Abidjan le 13 mars 2016 au lendemain de l'attentat qui a frappé la Côte d'Ivoire|AFP

Un soldat ivoirien armé sur la plage de Grand-Bassam à 40 km d’Abidjan le 13 mars 2016 au lendemain de l’attentat qui a frappé la Côte d’Ivoire|AFP

La sœur du présumé chauffeur des terroristes ayant attaqué en mars la station balnéaire de Grand Bassam, 43 Km au sud-est d’Abidjan, a été arrêtée à Ouagadougou, la capitale burkinabè, ont rapporté des médias, citant un officier militaire.

« Il y avait une voiture V8 qui a été beaucoup utilisée dans les opérations à Grand-Bassam et à Ouagadougou, et qui a servi à transporter les djihadistes et leurs matériels. Le chauffeur principal de ce véhicule a été identifié. Et c’est sa sœur qui a été interpellée », a indiqué le chef d’état-major adjoint de l’armée, le colonel Serges Alain Ouédraogo.

Cette dernière « n’est pas de nationalité burkinabè », a-t-il ajouté, soulignant « que c’est au regard des recoupements » que celle-ci a été soupçonnée d’avoir « eu des contacts venant de l’extérieur et avec des personnes sur lesquelles pèsent» les charges de l’attaque.

Le ministre burkinabè de la Sécurité, Simon Compaoré, a fait savoir que dix personnes dont trois suspects en lien avec les attaques terroristes de Ouagadougou et de Grand-Bassam ont « été arrêtés au Burkina Faso, alors que six autres sont toujours activement recherchées ».

Le colonel Ouédraogo a par ailleurs évoqué l’arrestation d’autres femmes, soulignant qu’« il y a une qui est l’épouse d’un des grands suspects et dans l’interpellation sa sœur était présente, donc, (elle a été aussi interpellée) et cela fait trois femmes ».

Le 15 janvier 2016, le Burkina Faso a été la cible d’une attaque terroriste revendiquée par AQMI dans sa capitale, faisant une trentaine de morts.

Le 13 mars, soit trois mois après, une plage de Grand-Bassam, a été la cible d’une attaque terroriste, ayant fait une vingtaine de morts, à la suite d’un assaut le 15 janvier, à Ouagadougou, où un réceptif hôtelier a été attaqué par des éléments de AQMI.

Barry Battesti, l’un des membres du commando qui a perpétré l’attentat contre Grand-Bassam en mars 2016 faisant 19 morts a été arrêté le 26 mai à Abidjan. Il lui est reproché d’avoir conduit un véhicule de type « 4×4 Toyota » qui a acheminé les armes ayant servi aux terroristes.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
attaqueGrand-BassamOuagadougou

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire: le siège du parti de Gbagbo saccagé

 [GARD align= »center »] Le siège du parti de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, situé dans un quartier cossu d’Abidjan, a été saccagé

Togo : 10 après l’Accord politique global, les réformes majeures toujours attendues

[GARD align= »center »] Signé le 20 août 2006 à Lomé après de rudes négociations aux lendemains de l’élection présidentielle meurtrière de

Afrique de l'Ouest : vers l'introduction d'une carte biométrique pour la libre circulation des personnes

Une réunion du Comité technique commerce, douane et libre circulation de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*