Attaque de Grand-Bassam: la sœur du présumé chauffeur des terroristes arrêtée à Ouagadougou

[GARD align= »center »]

Un soldat ivoirien armé sur la plage de Grand-Bassam à 40 km d'Abidjan le 13 mars 2016 au lendemain de l'attentat qui a frappé la Côte d'Ivoire|AFP

Un soldat ivoirien armé sur la plage de Grand-Bassam à 40 km d’Abidjan le 13 mars 2016 au lendemain de l’attentat qui a frappé la Côte d’Ivoire|AFP

La sœur du présumé chauffeur des terroristes ayant attaqué en mars la station balnéaire de Grand Bassam, 43 Km au sud-est d’Abidjan, a été arrêtée à Ouagadougou, la capitale burkinabè, ont rapporté des médias, citant un officier militaire.

« Il y avait une voiture V8 qui a été beaucoup utilisée dans les opérations à Grand-Bassam et à Ouagadougou, et qui a servi à transporter les djihadistes et leurs matériels. Le chauffeur principal de ce véhicule a été identifié. Et c’est sa sœur qui a été interpellée », a indiqué le chef d’état-major adjoint de l’armée, le colonel Serges Alain Ouédraogo.

Cette dernière « n’est pas de nationalité burkinabè », a-t-il ajouté, soulignant « que c’est au regard des recoupements » que celle-ci a été soupçonnée d’avoir « eu des contacts venant de l’extérieur et avec des personnes sur lesquelles pèsent» les charges de l’attaque.

Le ministre burkinabè de la Sécurité, Simon Compaoré, a fait savoir que dix personnes dont trois suspects en lien avec les attaques terroristes de Ouagadougou et de Grand-Bassam ont « été arrêtés au Burkina Faso, alors que six autres sont toujours activement recherchées ».

Le colonel Ouédraogo a par ailleurs évoqué l’arrestation d’autres femmes, soulignant qu’« il y a une qui est l’épouse d’un des grands suspects et dans l’interpellation sa sœur était présente, donc, (elle a été aussi interpellée) et cela fait trois femmes ».

Le 15 janvier 2016, le Burkina Faso a été la cible d’une attaque terroriste revendiquée par AQMI dans sa capitale, faisant une trentaine de morts.

Le 13 mars, soit trois mois après, une plage de Grand-Bassam, a été la cible d’une attaque terroriste, ayant fait une vingtaine de morts, à la suite d’un assaut le 15 janvier, à Ouagadougou, où un réceptif hôtelier a été attaqué par des éléments de AQMI.

Barry Battesti, l’un des membres du commando qui a perpétré l’attentat contre Grand-Bassam en mars 2016 faisant 19 morts a été arrêté le 26 mai à Abidjan. Il lui est reproché d’avoir conduit un véhicule de type « 4×4 Toyota » qui a acheminé les armes ayant servi aux terroristes.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
attaqueGrand-BassamOuagadougou

[fbcomments]

Related Articles

Togo: un logiciel pour certifier le permis de conduire

Depuis septembre 2015, l’examen du permis de conduire au Togo est informatisé. De l’inscription à la proclamation des résultats, tout

Côte d’Ivoire : Inauguration du premier pipeline ivoirien, reliant Abidjan à Yamoussoukro

Le Chef de l’exécutif ivoirien, Alassane Ouattara, a procédé ce lundi 29 juillet à Yamoussoukro (capitale politique) à la mise

Zambie: matraques et gaz lacrymogènes contre des opposants à Lusaka

La police a violemment dispersé mercredi à Lusaka des partisans de l’opposition dont le principal candidat crie à la manipulation

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*