Attaques anti-américaines: Obama parle de sécurité avec la Libye et l’Egypte

Attaques anti-américaines: Obama parle de sécurité avec la Libye et l’Egypte
Attaques anti-américaines

Barack Obama lors d’un meeting électoral à Las Vegas, le 12 septembre 2012

Le président américain Barack Obama a appelé les dirigeants d’Egypte et de Libye pour discuter de leur coopération dans le domaine de la sécurité après l’attaque meurtrière du consulat américain de Benghazi et des manifestations du Caire, a indiqué jeudi la Maison Blanche.

M. Obama a demandé à la Libye de collaborer avec Washington afin d’arrêter et traduire en justice les auteurs des meurtres de l’ambassadeur américain et de trois autres Américains, et pressé l’Egypte de respecter ses engagements en matière de protection des légations des Etats-Unis et de leur personnel.

Des heurts opposaient jeudi matin devant l’ambassade des Etats-Unis au Caire des manifestants égyptiens protestant contre un film sur l’islam à la police, qui a fait usage de gaz lacrymogène selon des images en direct de la télévision publique.

D’après le ministère de la Santé, 13 personnes ont été blessées dans ces violences sporadiques qui ont commencé dans la nuit.

Le 11 septembre, l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye et trois autres Américains ont été tués dans une attaque contre le consulat des USA à Benghazi. D’abord mise sur le compte d’hommes armés en colère contre un film anti-islam, l’attaque résulterait d’un assaut planifié, selon un responsable américain.

Pour des médias chinois, l’attaque contre le consulat démontre l’échec de la politique de Washington dans le monde arabe.

« Le fiasco en Libye illustre la triste réalité de la politique américaine », a titré dans un éditorial le journal Global Times, connu pour ses prises de position nationalistes.

L’attaque de Benghazi et les manifestations antiaméricaines cette semaine en Egypte « illustrent la mauvaise stratégie de l’Amérique au Moyen-Orient et la nécessité pour Washington de repenser ses politiques dans la région », a de son côté estimé l’agence officielle Chine nouvelle.

AFP / Oeildafrique
 
 
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
egyptefilmislamlibyeusaviolences

Related Articles

Cameroun: Boko Haram contraint Paul Biya à sanctionner deux officiers de l’armée

[GARD align= »center »] Suite à l’attaque de dimanche dernier perpétrée par la secte nigériane Boko Haram, sur la localité de Kolofata

Un commando armé libère le commandant Gédéon de la prison de Lubumbashi

Un “commando armé” a attaqué mercredi une prison au Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, parvenant

TF1 devra payer 32 millions d'euros pour la non-distribution d'un film de Spike Lee

TF1 Droits audiovisuels a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris à payer près de 32 millions

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*