Baisse des Loyers à Dakar : les étudiants étrangers jubilent

Baisse des Loyers à Dakar : les étudiants étrangers jubilent

[GARD align= »center »]

Un immeuble à Dakar (AFP)

Un immeuble à Dakar (AFP)

C’est officiel, la baisse du prix des loyers à Dakar et sa banlieue sera effective à partir du 31 janvier prochain. Le président de la République, Macky Sall a promulgué, le Projet de loi n° 04/2014 portant la baisse du prix des loyers à Dakar et dans sa banlieue le 15 janvier 2014 à l’Assemblée nationale.

L’adoption de cette loi a été saluée par tous les locataires de la capitale sénégalaise et qui ont réclamé l’assistance du pouvoir public pour rendre effective l’application de cette loi. La promulgation de cette loi par le chef de l’Etat sénégalais vient de redonner un espoir de plus aux locataires qui vont pouvoir souffler un peu.

Cependant, les sénégalais ne sont les seuls à jubiler à l’adoption de la loi. Il y’a aussi les étrangers, notamment les étudiants étrangers qui résidant dans le pays de la Téranga. Ces derniers n’ont pas manqué d’applaudir la mesure du gouvernement sénégalais. 

L’exemple d’ Elvine, une étudiante ivoirienne dans un institut sénégalais est le reflet de se qui se passait à Dakar. Depuis cinq ans, elle loue une chambre de 40 000 francs. Très content, elle se lâche, « maintenant, je ne paierai que 28 400 francs à mon logeur. C’est une bonne chose car cela me permettra de faire encore des économies ».

Pourtant, elle habite dans un quartier classé huppé de la capitale sénégalaise. Seulement, elle loge dans une chambre de quelques mètres carrés. « J’ai accepté de payer 40 000 francs parce que je n’avais pas le choix. Mais, maintenant avec cette mesure du gouvernement sénégalais, c’est un soulagement pour nous les étudiants étrangers ».

Contrairement à Elvine, Denise loue une chambre avec douche intérieure à 60 000 francs. Avec cette nouvelle mesure de l’Etat sénégalais, Denise ne paiera plus que 42 600 francs Cfa. « Je ne peux que me réjouir de la décision du gouvernement de baisser les loyers à Dakar », a-t-il soutenu le sourire aux lèvres. Selon certains observateurs du secteur,  la crise ivoirienne serait à l’origine de la flambée du prix du loyer dans la capitale sénégalaise.

Et pour cause, suite à la crise ivoirienne, toutes les grandes institutions internationales qui étaient installé dans le pays de Laurent Gbagbo ont été délocalisées à Dakar. De même, la présence à Dakar des grandes écoles et instituts de formation à Dakar a favorisé aussi cette augmentation. Si c’est moins cher pour ceux qui louent seuls, c’est une aubaine pour ceux qui partagent une chambre.

 C’est le cas d’Ibrahim Keïta du Mali. Ils sont quatre dans une chambre de 30 000 francs Cfa dans un quartier populaire de Dakar. S’ils se partagent le nouveau prix de 21 300, ils paieront chacun 5 325 francs Cfa.

« Je ne peux que remercier le président Macky Sall. Ce qu’il vient de faire est un exemple d’un Etat fort. J’ai été surpris par le prix de la location à Dakar. Parce que si c’était au Mali, la chambre dans laquelle je loge ne coûterai pas 10 000 francs », témoigne-t-il.

[GARD align= »center »]

Cependant, les propriétaires sont très en colère contre le chef de l’Etat sénégalais. Pour ces derniers, cette décision a été prise dans la précipitation. « Je ne comprends pas pourquoi le président est Sall est si presser. Nous sommes tous des sénégalais, on ne devrait pas privilégier certains au détriment des autres », souffle-t-il.

 Toutefois, certains locataires comptent appliquer cette nouvelle décision du pouvoir jusqu’au bout. Cela, de gré ou de force car disent-ils force reste à la loi. En attendant le 5 février prochain, date de paiement des locations, chaque partie reste camper sur sa position.

Espérons qu’il n’y aura pas de ring de King Boxing dans la capitale sénégalaise. Le constat chez la population est que chacun retient son souffle avant le coup d’envoi.

Adama COULIBALY
Dakar – Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
dakaretudiantsLoyeruniversité

Related Articles

Sénégal: Le pourvoi formé par Karim Wade déclaré recevable

Un rayon de soleil vient de se lever du côté de la prison de Dakar où est incarcéré depuis plusieurs mois Karim Wade, l’ancien ministre et fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade.

Sénégal: Macky Sall lance les assises du « dialogue national » à Dakar

[GARD align= »center »] Le président Macky Sall a lancé samedi à Dakar les assises d’un « dialogue national », devant permettre des concertations

Congo-Brazzaville: près de cent motos « Jakarta » confisquées par la police nationale

La police routière nationale a démarré depuis quelques mois des rencontres avec les conducteurs de voitures dans le but de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*