Ban Ki-moon appelle l’armée égyptienne à libérer Mohamed Morsi

Ban Ki-moon appelle l’armée égyptienne à libérer Mohamed Morsi

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé jeudi l’armée égyptienne à libérer le président islamiste destitué Mohamed Morsi et d’autres dirigeants des Frères musulmans emprisonnés, a indiqué un porte-parole.

Ban Ki-moon souhaite que M. Morsi et ses alliés soient libérés ou que leurs dossiers soient examinés de façon transparente sans plus attendre, a expliqué Eduardo del Buey.

Mohamed Morsi, lui-même issu des Frères musulmans, est détenu avec certains de ses collaborateurs dans un lieu tenu secret depuis sa destitution par un coup militaire le 3 juillet.

M. Ban suit attentivement et avec une inquiétude croissante les événements en Egypte, a encore expliqué M. del Buey, à la veille de manifestations rivales.

L’une est organisée par les partisans de M. Morsi, l’autre a été lancée par le chef de l’armée, le général Abdel Fattah al-Sissi qui appelle à ce qu’on lui donne un mandat pour en finir avec le terrorisme et la violence.

Une nouvelle fois, le Secrétaire général appelle toutes les parties à faire preuve d’un maximum de retenue. Il soutient le droit de tous les Egyptiens à manifester de façon pacifique, a précisé le porte-parole des Nations unies.

Ban Ki-moon appelle les autorités de transition à assurer la loi et l’ordre tout en garantissant la sécurité de tous les Egyptiens, selon M. del Buey.

Enfin, le chef de l’ONU réitère son appel à un dialogue national significatif et à un processus de réconciliation qui n’exclut personne. Son but doit être de dresser une feuille de route qui mènera au retour complet du contrôle (du pays) par les civils, de l’ordre constitutionnel et de la gouvernance démocratique.

Oeildafrique.com avec AFP


Tags assigned to this article:
egypte

Related Articles

Soudan du Sud: les rebelles signent un «accord de paix», le gouvernement refuse

Pagan Amum, secrétaire-général du SPLM, parti au pouvoir au Soudan du Sud, et l’ancien vice-président Riek Machar, chef des rebelles

Les kamikazes ayant attaqué un hôtel à Mogadiscio étaient néerlandais

Les deux kamikazes qui ont tué 25 personnes vendredi en se faisant exploser dans un hôtel de Mogadiscio où se

Près de 6000 vues en une journée record battu

RM COMMUNICATION s’affirme de plus en plus comme une source d’information avec qui il faudra compter. Les chiffres si dessous

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*