Barack Obama entamera une tournée dans trois pays africains à la fin de juin

Barack Obama entamera une tournée dans trois pays africains à la fin de juin

Le président américain Barack Obama va effectuer du 26 juin au 3 juillet sa première grande tournée africaine depuis son arrivée au pouvoir, en se rendant au Sénégal, en Afrique du Sud et en Tanzanie mais en évitant la terre natale de son père, le Kenya.

« Le président insistera sur l’importance que les Etats-Unis accordent à nos liens en plein développement avec les pays d’Afrique subsaharienne », lors de ce voyage où il sera accompagné par son épouse Michelle, a indiqué la présidence américaine dans un communiqué.

La Maison Blanche a évoqué la nécessité d' »étendre la croissance économique, l’investissement et le commerce, de renforcer les institutions démocratiques, et d’investir dans une nouvelle génération de dirigeants africains ».

Sans donner de programme précis dans l’immédiat, la présidence a affirmé que M. Obama rencontrerait lors de son voyage « de nombreux dirigeants gouvernementaux, d’entreprises et de la société civile, dont des jeunes, pour discuter de nos partenariats ».

Mais le président Obama n’ira pas au Kenya, la terre de ses ancêtres où il a encore une partie de sa famille paternelle.  La présidence américaine explique cette décision du fait des poursuites judiciaire dont font l’objet la nouvelle équipe dirigeante du Kenya c-a-d,  le président Uhuru Kenyatta et son vice président William Ruto sont poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI),  pour leur responsabilité présumée dans les terribles violences qui avaient suivi la précédente présidentielle, fin 2007.

Un choix indiscutable si elle pouvait être appliqué aux autres dirigeants africains dans la même situation. Sans oublier, ceux dénoncés par les ONG opérant sur le continent. L’exemple de Paul Kagame au Rwanda en est l’exemple frappant. Accusé des « génocide » en RD Congo, l’homme reste l’invité des capitales occidentales. Il reçoit des prix universitaires (Oxford University en Angleterre) sur sa bonne gestion et l’état économique du Rwanda sans se poser la question sur l’origine des matières premières vendu aujourd’hui par son pays sans en avoir une trace sur son sol. Deux poids, deux mesures.

Appui aux démocraties

Obama ne fera pas de détour, ni en Côte d’Ivoire, ni  en Libye apprécier les bienfaits de la ‘démocratie’. Une surprise? Surement pas. Cache moi ces choses qui pourraient éveiller les consciences du petit peuple.

Pour se faire, le président du monde donne des bonnes notes aux élèves africains. Fin mars, M. Obama avait reçu son nouvel homologue sénégalais Macky Sall et trois autres dirigeants africains élus, en saluant dans leurs pays des « démocraties solides et émergentes ». Tout au long de sa présidence, il a promis que les Etats-Unis resteraient des « partenaires inconditionnels » des pays africains démocratiques.

Dans son discours devant le parlement du Ghana en juillet 2009, Barack Obama avait proclamé que si le continent a besoin de dons et d’un soutien international, « l’avenir de l’Afrique appartient aux Africains ». Alors permettez nous de vous proposer le retrait de vos forces spéciales et vos équipes d’Africom du continent.

Roger Musandji
Oeil d’Afrique avec AFP

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
afriqueafrique du sudobamasénégaltanzanie

Related Articles

Électricité: l’Afrique veut sa part de lumière

Cuisiner, étudier ou accoucher dans la pénombre, faute d’électricité. Face à cette réalité quotidienne qui concerne deux Africains sur trois,

Ameenah Gurib-Fakim, première femme présidente de la République de Maurice

Une femme, Ameenah Gurib-Fakim, a été désignée lundi par le gouvernement comme présidente de la République de Maurice, et devient

Les jumeaux fortement touchés par la mortalité infantile en Afrique

[GARD align= »center »] La mortalité infantile des jumeaux reste beaucoup plus élevée que chez les autres enfants en Afrique subsaharienne, alerte

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*