Une base militaire américaine en RDC pour 2014 ?

Une base militaire américaine en RDC pour 2014 ?
Soldats américains. Image d'archives.

Soldats américains. Image d’archives.

Les USA installent une basse militaire à l’est de la RDC pour 2014. Cette information permet d’expliquer la mauvaise posture dans laquelle se trouve aujourd’hui le groupe rebelle M23.

En effet, la crise à l’est de la RDC connait depuis trois jours une nouvelle tournure avec une offensive de l’armée congolaise (FARDC) épaulée par les forces de l’ONU (Monusco). Les FARDC ont depuis repris trois bastions rebelles : Kiwanja, Rutshuru et Rumangabo. 

Ces avancés des FARDC ont surpris plus d’un observateurs, habituées aux multiples échecs de l’armée congolaise face aux  groupes rebelles qui sévissent à l’est du Congo.

[GARD align= »center »]

La vigueur de cette offensive a surpris le M23 qui a demandé après avoir fuit les champs de batailles, un cesser-le-feu et menacé de quitter la table des négociations à Kampala, la capitale Ougandaise.

Le coup de ballais de l’armée congolaise soutenu par la Monusco vient confirmer l’information que la rédaction d’Oeil d’Afrique a obtenu d’une source kinoise généralement bien informée, faisant part d’un accord bilatéral entre la République Démocratique du Congo et les Etats Unis d’Amérique pour l’installation d’une base militaire américaine à la frontière Congolo-rwandaise afin de (officiellement) sécuriser cette région.

Roger Musandji
Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
arméegomakivuRDCusa

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 20 septembre 2016

[GARD align= »center »] RDC : 17 morts dans des heurts Le bilan des manifestations de l’opposition est revue à la hausse.

Euro 2012 : l’Espagne remporte l’Euro et entre dans l’histoire

L’Espagne est entrée de plain pied dans la légende en remportant un troisième trophée majeur d’affilée après son écrasante victoire

France: Manuel Valls enfariné à Strasbourg

[GARD align= »center »] Manuel Valls, en campagne à Strasbourg, a été enfariné jeudi par un opposant qui a voulu interpeller l’ancien

8c ommentaires

Espace commentaire
  1. martine
    martine 29 octobre, 2013, 15:19

    lisez le code noir pr comprendre pourquoi mindele bazali ko depouiller bato moyindo et puis lettre oyo ya reine Isabelle ya portugal akomela ba ndeko na ye mindele ti lelo ba applikaka yango, souvenez vs que la pluspart ya decideurs sont des illuminati donci ls ne font que perpetre l’heritage ou legacy en anglais et vs verrez que les blancs s’accrochents aux papiers ou heritage laisses par leurs ancetres
    papa Musandji makambo ya boye koma na ndinga na biso cad na lingala tshiluba,swahili,et kikongo talisa bato likama oyo eza koya na ba bases americaines na mboka mpe bo distribuer info oyo na ba sites nionso ya ba congolais ti ba radios na maximum ya ba dialectes surtout a l’Est
    Akongo mongali a pambola

    Répondre à ce commentaire
  2. shema
    shema 29 octobre, 2013, 16:41

    nous n’avons pas besoin des americains en RDC, c’est bien eux qui nous as cause ces mauvaises gouvernances depuis l’independance

    Répondre à ce commentaire
  3. JOHN
    JOHN 29 octobre, 2013, 18:11

    VOUS AVEZ DIT : » …AFIN DE BIEN SECURISER CETTE PARTIE EST DE LA RDC… » OU BIEN AFIN DE PILLER NOS RESSOURCES NATURELLES ?

    Répondre à ce commentaire
  4. Marie Jeanne BOMBULA
    Marie Jeanne BOMBULA 29 octobre, 2013, 19:02

    Mondele a kotela biso tii na mikuwa. Nani moto asalaki ytraduction ya bible na ba ndinga oyo otangi…ah ah naseki…

    Répondre à ce commentaire
  5. Joël Asher Lévy-Cohen
    Joël Asher Lévy-Cohen 29 octobre, 2013, 21:22

    Si les USA ont vraiment besoin d’une base militaire à la lisière du Rwanda et de la RDC, qu’adviendrait-il de la base militaire de Kamina ? Force est de rappeler qu’à partir de cette installation stratégique, la CIA et l’armée américaine sous le régime tyrannique du Maréchal-pillard Mobutu Sese Seko du Zaïre ont mené plusieurs activités déstabilisatrices du Continent africain et même des opérations de surveillance de certains régimes. Pensez simplement aux guerres d’indépendance nationale de l’Angola et du Mozambique. Rappelez-vous toute l’aide logistique et technique apportée au système d’Apartheid en Afrique du Sud et en Rhodésie du Sud, aujourd’hui Zimbabwe. Sans compter que, de nos jours, le même pays lorgne la Province orientale pour installer une autre base militaire dans le cadre du commandement intégré à l’OTAN (AFRICOM). Affecté à la surveillance des mouvements salafistes et djihadistes, des régimes fondamentalistes et intégristes, ledit projet serait déjà avancé sur le terrain…

    Répondre à ce commentaire
  6. kanda
    kanda 30 octobre, 2013, 18:53

    Toboyi boyate miyibi ya mboka nabiso!! Eza bango nde mutu batindaki Hippolite kanambe aboma biso!!Base de ngwaku.

    Répondre à ce commentaire
  7. ALBERTO
    ALBERTO 31 octobre, 2013, 13:19

    EZA MAWA MINGI PONA CONGO RDC ,BACONGOLE BAZALI NA TINA YA BASE OU PRÉSSANCE YA BA AMERIC TE. MEBAZALI NA BESSOINS YA MATERIELLE OU MINDUKI NA FORMATION YA BA FARDC.

    Répondre à ce commentaire
  8. maldive25
    maldive25 1 novembre, 2013, 12:20

    AH L CONGOLAIS ; PILLAGE OU PAS AVC LES RICAINS PLUS DE FEMMES VIOLEES LA PAIX EST A C PRIX

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*