Belange Mulenda et Christelle Kikongi remportent les palmes d’Arts au féminin

Belange Mulenda et Christelle Kikongi remportent les palmes d’Arts au féminin

La chanteuse et la coiffeuse se sont distinguées le 14 avril sur le podium Music club de Kinshasa(MCK) face à leurs concurrentes de la 4e édition.

Belange Mulenda s’est montrée sous un nouveau jour à la finale d’Arts au féminin (ARF) dans les interprétations simultanées deCarlyto Lassa et Tabu Ley. Plus que pour Tala muana na mpate, où il fallait s’efforcer de rendre au mieux le charme de la voix veloutée de l’ex-chanteur de l’OKJazz, elle s’est voulue encore plus convaincante en imitant jusqu’au « jeu de jambes » légendaire du Seigneur Ley dans Maze. La lauréate n’a cependant pas eu la tâche facile face à une Gradi Pontshi déchaînée qui avait choisi d’« incarner » JB Mpiana et Madilu, le temps du concours. La dernière carte s’est jouée au sprintfinal quand Belange et Gradi sont restées seules en lice après avoir éliminé Benoît Nadège et Juliana Tshibola.
À dix points de différence à l’issue de l’épreuve préliminaire, elles ontlivré leur dernière bataille à la faveur de leurs compositions personnelles.

Un choix difficile à opérer Le jury présidé par Serge Gontcho que secondaient Rigobert Mbila et Benjamin Mulamba a avoué aux Dépêches de Brazzaville la difficulté éprouvée pour les départager. Particulièrement, l’initiateur de l’événement, en l’occurrence Michel Ngongo, a confié : « Le jury n’a pas tenu à exercer son choix entenant seulement compte de la fougue que pouvait avoir la chanteuse sur scène. Il a misé aussi sur l’expression vocale ». Ainsi, si l’on s’en tient à cette appréciation, l’on comprend mieux pourquoi Belange a été préférée à Gradi. En effet, s’il fallait considérer rien que « la gestion de la scène et le contact établi avec le public », c’est à elle que serait revenu le trophée. D’autant plus que, a-t-on fait remarquer, « Gradi qui a été repêchée et se trouvait au bas de la liste s’est beaucoup améliorer durant son parcours jusqu’à rivaliser avec la première ». Christelle plébiscitée meilleure coiffeuse Une fois de plus, à l’instar de Belange au chant, Christelle Kikongi, qui était déjà la meilleure des deux coiffeuses précédemment, a gardé son avance sur Prisca Tshekabo.

Les deux coiffures qu’elle a réalisées simultanément avec les prestations des chanteuses surla scène ont reçu un meilleur assentiment du jury. Ainsi, ses deux mannequins étaient l’une parée pour une soirée et l’autre un carnaval. Pour ce qui est des récompenses attribuées aux lauréates, l’on sait qu’en plus de son trophée, Belange Mulenda aura le privilège l’enregistrer en studio deux de ses œuvres et d’en réaliser les vidéos. À l’instar d’Immaculée Kavira et Laëtitia Lokua, elle bénéficiera d’un accompagnement promotionnel. Le MCK assurera la diffusion des clips et chansons à travers différents médias audiovisuels de la capitale.

Christelle, quant à elle,recevra, outre son trophée, un local avec les accessoires de première nécessité qui devrait lui permettre de lancer son salon de coiffure.

 
Nioni Masela


Tags assigned to this article:
art & spéctacleculturejuryoeil d'afriqueprixRDC

Related Articles

RD Congo : au moins deux enfants tués un important séisme dans l’est (officiel)

Au moins deux enfants ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans un important séisme qui a

Après la Suisse, c’est maintenant la RDC qui refoule Kemi Seba

Communiqué du Bureau Politique du New Black panther Party Francophone Comme vous le saviez tous depuis des semaines, Kemi Seba

RDC : les troupes de l’ONU se déploient là où la population a besoin de la sécurité (MONUSCO)

La Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) déploie ses troupes là où la population a besoin

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*