Bénin : 23 trafiquants de drogue condamnés à mort en Chine pourraient voir leur peine transformée en prison de vie

Bénin : 23 trafiquants de drogue condamnés à mort en Chine pourraient voir leur peine transformée en prison de vie
trafiquants de drogue condamnés

(Image d’archives)

Ils sont 23 trafiquants de drogue de nationalité béninoise à avoir été condamnés à mort par la Justice chinoise. Les contrebandiers béninois ont mal choisi leur pays de trafic et ont eu la mal chance d’être pris par la Police chinoise depuis quelques années. La Chine est ferme sur le trafic de drogue et sa réglementation ne connaît pas les termes de circonstances atténuantes ou encore faveur. Toute personne retrouvée en Chine en possession d’un (1) kilogramme de drogue est immédiatement condamnée à la peine de mort. Les trafiquants de drogue béninois et ceux d’autres nationalités connaissent bien cette réglementation chinoise mais se lancent tout le temps dans cette aventure périlleuse qui leur coûte facilement la vie.

Ainsi, des trafiquants béninois qui ont cru trouvé leur porte de sortie en faisant passer des stupéfiants en Chine sont arrêtés ces dernières années et gardés dans les geôles chinoises où les conditions de détention sont  très durs et impitoyables. Le dernier trafiquant béninois a été au mois de juin 2013 dernier. Et ils sont actuellement 23 trafiquants venus du Bénin et qui sont détenus en Chine. La plupart d’entre eux ont été arrêtés à l’aéroport de Pékin à leur descente d’avion. La police assure que presque chaque année, et particulièrement depuis six ans, les prises de drogue des trafiquants béninois sont réalisées.

Selon les informations de l’Ambassade du Bénin à Chine, ces 23 trafiquants sont condamnés à la peine de mort. En effet, les Tribunaux de Pékin en Chine ont été sans pitié pour les ces 23 béninois qui se donnent dans le trafic de stupéfiants. Parmi ces 23 trafiquants condamnés, se trouvent deux femmes dont l’une est d’une quarantaine d’années et l’autre qui avoisine la soixantaine. Cette dernière serait gravement malade et son cas appelle une réaction de la part des autorités béninoises pour un possible transfèrement au Bénin.

Mais on signale depuis quelques mois des tractations des autorités béninois pour avoir une coopération judiciaire avec les autorités chinoises peut profiter à ces 23 condamnés à mort, même si l’accord n’est toujours pas signé. Les autorités chinoises traînent encore pour signer l’accord de coopération judiciaire avec le bénin parce que cette mesure n’est pas une habitude dans leur système judiciaire pénal.

Cependant, les sources diplomatiques béninoises indiquent que ces 23 trafiquants de drogue béninois condamnés pourraient bénéficier d’un allègement de leur peine. Leur peine capitale pourrait être commuée en prison à vie au vu de leur bonne conduite depuis leur incarcération par les autorités pénitentiaires et judiciaires chinoises. Et vu que la condamnation avait déjà été proclamée, un sursis à exécution de deux ans pourra être prononcé dans les jours à venir. L’ambassade du Bénin à pékin mise en plus sur un allègement substantiel dans les années à venir. Mais cette initiative ne doit pas encourager d’éventuels candidats à tenter l’aventure chinois parce que tous les jours ne sont pas dimanche en Chine.  

Sur cette même affaire de trafique de drogue de condamnation à mort, le  Nigéria bénéficie pour sa part d’importantes marges de manœuvres et ses ressortissants pris pour les mêmes délits sont souvent transférés dans leur pays pour purger leur peine. Le Bénin a encore du travail à faire s’il veut sauver la vie de ses ressortissants qui s’adonnent au trafic de drogue et de stupéfiants.

Didier ASSOGBA
Lomé – Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
BéninChinedrogue

Related Articles

Madagascar: Rajoelina remet symboliquement le pouvoir au président élu Rajaonarimampianina

[GARD align= »center »] L’homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, a transmis symboliquement le pouvoir vendredi à son allié Hery Rajaonarimampianina, vainqueur

Mauritanie : Mohamed Ould Abdel Aziz réélu à la soviétique malgré le boycott décrété par les opposants

[GARD align= »center »] M. Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de l’Etat mauritanien a remporté l’élection présidentielle  d’après les résultats annoncés par

L’Afrique n’est plus au Mondial 2014: AWA SANGARE au téléphone avec son beau-frère qui déprime

Les effets du mondial brésilien continuent. La défaite des équipes africaines poussent certains à vouloir mettre fin à leurs vies.

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. randrianarison nirilala emile
    randrianarison nirilala emile 5 novembre, 2013, 08:37

    c’est grave d’etre executer dans un pays tierce

    Répondre à ce commentaire
  2. Hidan
    Hidan 6 novembre, 2013, 04:30

    C’est la Chine… La Chine ne blague pas avec la loi..
    (ya plein de fautes dans le texte. ex :(on dit EN Chine,pas A Chine)

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*