Bénin : Boni Yayi maintient son projet de révision de la Constitution

Bénin : Boni Yayi maintient son projet de révision de la Constitution
Le président béninois Thomas Boni Yayi

Le président béninois Thomas Boni Yayi

Au Bénin, la question sur la révision de la Constitution est revenue au-devant de la scène cette semaine. Un an avant la fin de son deuxième et dernier mandat, Boni Yayi maintient toujours son projet de modification constitutionnelle.

Le chef de l’Etat du Bénin continue-t-il de caresser le rêve de briguer un troisième mandat? Il y a lieu de se poser cette question car sa famille politique Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), après un congrès extraordinaire organisé le weekend dernier, a envoyé un message clair au peuple béninois. A travers «une motion digne d’une bouffonnerie outrée dont la lecture s’est révélée un chemin de croix », selon André Dassoundo, l’idée de réviser à tout prix la loi fondamentale du Bénin sous la gouvernance Yayi Boni «a été défendue avec arguments à l’appui».

Pourtant, la population était dans la rue le 29 octobre, puis les 10 et 11 décembre 2014 pour s’opposer à la révision de la Constitution. Cela ne fait toujours pas reculer Boni Yayi dans sa velléité de modifier la charte fondamentale du Bénin.

La Cour constitutionnelle s’est déjà opposée à la volonté du Président béninois de retoucher la constitution. Mais, certains observateurs craignent que la juridiction renverse son costume pour soutenir Yayi Boni.

Lors du congrès, la constitutionnalité de la Commission électorale nationale autonome (Cena), la constitutionnalisation de la Cour des comptes et l’imprescriptibilité des crimes économiques ont ressurgi dans la motion des FCBE comme des amendements incontournables à la loi fondamentale du pays. Mais, selon les souteneurs de Yayi Boni, l’absence de ces réformes constitutionnelles ne touchent pas aux fondamentaux de la Conférence nationale.

Malgré ces échecs répétés rencontrés par son projet, le chef de l’Etat ne veut pas reculer. En réalité, le congrès a été l’occasion de dire aux partisans du pouvoir de remettre en jeu la question de la révision.

Ce rendez-vous a servi juste de tribune officielle pour permettre à Yayi Boni de repréciser ses intentions.

Kola Paqui
© OEIL D’AFRIQUE


Kola Paqui

Kola Paqui

Journaliste à Oeil d'Afrique basé à Coutonou, Bénin.


Tags assigned to this article:
Béninboni yayi

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Burkina: des soldats ont pris le contrôle de la télévision nationale à Ouagadougou

 [GARD align= »center »] L’armée burkinabè a pris le contrôle dimanche de deux lieux stratégiques de la capitale Ouagadougou, la radio-télévision nationale

Drame au Bénin: Plusieurs morts brûlés vifs dans l’explosion d’une décharge de produits alimentaires avariés

[GARD align= »center »] La ville de Cotonou a connu jeudi soir un évènement qui s’apparente à une tragédie: Plusieurs civils ont

Burkina: le gouvernement valide la thèse d’un complot contre Zida

Le gouvernement burkinabè a affirmé jeudi qu’un complot d’éléments de la garde présidentielle contre le Premier ministre Isaac Zida avait

3c ommentaires

Espace commentaire
  1. KABUYA
    KABUYA 19 février, 2015, 15:17

    Il sera emporté par la constitution qu’il souhaite réviser. Un mégalomane.

    Répondre à ce commentaire
  2. sidi mamane mariami
    sidi mamane mariami 20 février, 2015, 10:00

    LE TEMPS DE REVISER LA CONSTITUTION POUR S ACCROCHER AU POUVOIR EST DEVOLU.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*