Bénin: Houngbédji soutient Zinsou pour l’espoir de gérer le pouvoir

[GARD align= »center »]

Adrien Houngbédji

Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale et du Parti du renouveau démocratique (Prd)|Ph ©Benoît Koffi

Attendu depuis plusieurs jours pour s’expliquer sur sa décision de s’aligner derrière Lionel Zinsou pour l’élection présidentielle du 28 février 2016, Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale et du Parti du renouveau démocratique (Prd) a indiqué que son parti a décidé de ne plus être dans l’opposition.

Dans un entretien télévisé, le président du plus grand parti d’opposition au pouvoir de Boni Yayi depuis 2006, a justifié la décision de soutenir la candidature de Lionel Zinsou. Il affirme qu’il ne peut plus s’opposer à exercer le pouvoir d’Etat.

Le Prd anime la vie politique du Bénin depuis 25 ans dont 23 dans l’opposition. Adrien Houngbédji a échoué à se faire élire président à toutes les cinq élections présidentielles depuis 1991.

Le président du Parlement béninois estime que son parti n’a pas les moyens de conquérir seul le fauteuil présidentiel. «C’est pourquoi nous avons décidé de nous allier avec le candidat le mieux placé en 2016 », a-t-il dit.

Quant au choix de Lionel Zinsou, le candidat de la coalition Forces cauris pour un Bénin (Fcbe), Adrien Houngbédji ne trouve rien d’anormal même s’il continue de contester la légitimité de Boni Yayi. «En 2011, c’est nous qui avons gagné. Jusqu’à ma mort je le dirai, c’est nous qui avons gagné», martèle M. Houngbédji.

S’expliquant sur le choix de soutenir le candidat Lionel Zinsou porté par le même Yayi Boni, Adrien Houngbédji indique : «Nous avons créé le parti pour pouvoir arriver à assumer les responsabilités au sommet de l’Etat. Nous n’avons pas réussi (…). Le Président Yayi Boni s’en va (…). Est-ce que nous allons continuer notre opposition vis-à-vis de celui qui va arriver après ? Notre opposition s’arrête à Yayi Boni. Ce qui arrive après Yayi Boni, ça regarde Lionel Zinsou ».

Même si beaucoup pensent que l’alliance entre le PRD et le FCBE est inimaginable, Adrien Houngbédji ne regarde désormais que l’avenir.

«Nous ne sommes contre personne, mais nous voulons participer à la gestion du pouvoir d’Etat en 2016. Pour nous celui, qui a les meilleures chances, c’est celui qui est soutenu par Fcbe, qui est la première force politique du pays», justifie-t-il.

Le Prd tourne ainsi le dos à la coalition de l’opposition qui a porté Adrien Houngbédji à la tête de l’Assemblée nationale en mai 2015.

Houngbedji pense que la coalition n’existe à cause du fait que l’ « Union fait la Nation » a échoué à désigner en son sein un candidat unique.

Adrien Houngbédji estime qu’ils n’ont pas de chance d’être élus.

« Nous ne représentons que 20 % de l’électorat et pour arriver à être président, il faut avoir 50 %. Talon, Ajavon et Koupaki ne représentent pas ça. Alors nous  ne voulons pas gaspiller nos voix à voter pour des gens qui n’ont pas des chances d’être élus », se défend le président de l’Assemblée nationale.

Toutefois, Adrien Houngbédji se méfie particulièrement de Patrice Talon et Sébastien Ajavon, deux puissants hommes d’affaires en course à la présidentielle. Pour lui, leur candidature soulève des craintes.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
BéninHoungbédjiZinsou

[fbcomments]

Related Articles

Togo : Les consultations pour le dialogue politiques ont démarré ; les positions n’ont pas bougé

[GARD align= »center »] Comme l’a indiqué la semaine dernière le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé au Chef de file de

Procès Gbagbo/Blé Goudé à La Haye: le porte-parole du parti de Ouattara décide de « témoigner à visage découvert »

[GARD align= »center »] Joël N’Guessan, porte-parole du Rassemblement des républicains (Rdr), le parti du chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara, annonce

Côte d’Ivoire: Le député KKB du PDCI se joint au combat du FPI sur la composition de la CEI

[GARD align= »center »] En Côte d’Ivoire la bataille autour de la Commission électorale indépendante n’est toujours pas finie. Après le Front

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*