Barthélémy Kassa emporté par le scandale de détournement de fonds alloués par les Pays-Bas

Barthélémy Kassa emporté par le scandale de détournement de fonds alloués par les Pays-Bas
Barthélémy Kassa, le ministre béninois de l'Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l'Eau et du Développement des Energies Renouvelables a fini par présenter sa démission au président Boni Yayi. |DR

Barthélémy Kassa, le ministre béninois de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables a fini par présenter sa démission au président Boni Yayi. |DR

Barthélémy Kassa, le ministre béninois de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables a fini par présenter sa démission au président Boni Yayi. La démission a été acceptée.

L’annonce a été faite par le secrétaire général du gouvernement, Allassani Tigri qui explique que le désormais ancien ministre en charge de l’Eau a pris cette décision pour faciliter la manifestation de la vérité dans le dossier des plus trois milliards de francs Cfa octroyés par les Pays-Bas pour l’installation des forages d’eau potable en milieu rural et qui sont volatilisés.

Il y a quelques jours, le gouvernement néerlandais, le plus grand contributeur du Bénin pour les projets d’accès à l’eau potable, avait annoncé la suspension de son aide au Bénin à cause des irrégularités et malversations relevées dans la gestion de la deuxième phase du programme pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement au ministère béninois en charge de l’Eau.

Un accord liait les Pays-Bas et le Bénin pour la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme Pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PPEA-II). Le montant était de 40,524 milliards de FCFA (plus de 67 millions USD) pour la période 2013-2015.

Sa mise en œuvre vise à assurer la disponibilité de l’eau potable aux populations, à maîtriser les risques liés à la gestion de l’eau et à contribuer à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement de base.

Un audit de performance technique et financière réalisé dans le cadre de l’exécution de cet accord de financement a révélé que plus de 3 milliards manquent dans le compte.

L’audit de la gestion 2014 révèle des irrégularités et malversations dans la gestion du programme au ministère béninois en charge de l’Eau.

© OEIL D’AFRIQUE

 

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Bénin

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Sénégal: le tribunal spécial pour juger Habré est en place

Le tribunal spécial créé pour juger Hissène Habré a commencé ses activités vendredi à Dakar, une étape décisive après bien

Sénégal: Test négatif d’Ebola pour un malade mis en quarantaine

[GARD align= »center »] L’analyse à Dakar des prélèvements sur un malade soupçonné d’avoir contracté le virus hémorragie Ebola, s’est révélée négative.

Guinée: Aboubacar Sylla échappe à un assassinat, l’opposition manifeste le 13 avril

Selon des médias guinéens, des inconnus ont tenté d’éliminer physiquement le porte-parole de l’opposition guinéenne et président de l’Union des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*