Bénin : Les Pays-Bas suspendent leur aide pour cause de malversations

Bénin : Les Pays-Bas suspendent leur aide pour cause de malversations
La ville de Cotonou - Image d’archive|DR / Les Pays-bas

La ville de Cotonou – Image d’archive|DR

L’ambassade des Pays-Bas au Bénin a annoncé mercredi que le gouvernement hollandais a décidé de suspendre son aide au développement pour le Bénin à cause des irrégularités et malversations dans la gestion de la deuxième phase du programme pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement.

En effet, un accord liait les Pays-Bas et le Bénin pour la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme Pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PPEA-II), d’un montant de 40,524 milliards de FCFA (plus de 67 millions USD) pour la période 2013-2015.

Le projet géré par le ministère béninois en charge de l’Eau vise à assurer la disponibilité de l’eau potable aux populations, la maîtrise des risques liés à la gestion de l’eau et contribuer à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement de base, indique le communiqué.

A la suite de l’exécution de cet accord de financement, un audit de performance technique et financière est réalisé chaque année.

La représentation diplomatique des Pays-Bas indique dans son communiqué que les conclusions définitives de l’audit de la gestion 2014 ont révélé des irrégularités et malversations dans la gestion du programme au ministère béninois en charge de l’Eau.

« Prenant la juste mesure de la gravité de la situation, le gouvernement des Pays-Bas a pris les mesures suivantes: l’arrêt anticipé du programme PPEA-II et la réalisation du bilan final en vue de la clôture de la convention de financement et la suspension de tous les autres programmes financés par les Pays-Bas au Bénin et directement exécutés par le gouvernement béninois », lit-on dans le communiqué.

Un coup dur pour le gouvernement béninois.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
BéninPays-Bas

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Guinée: l’opposition menace de boycotter le scrutin présidentiel

En Guinée, les sept adversaires du président sortant, Alpha Condé ont menacé, lundi au terme d’une réunion, de boycotter le

Gambie: manifestations contre la loi électorale, des arrestations

[GARD align= »center »] Plusieurs Gambiens ont manfesté contre le réforme électorale, jeudi 14 avril 2016, dans les rues de Serekunda, plus

Sénégal: Plus de cinq millions de Sénégalais aux urnes pour élire leurs conseillers

[GARD align= »center »] Après la musique, les promesses et les attaques, place aux urnes: près de six millions de Sénégalais vont

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*