Bénin: un garde du corps du président en détention

Bénin: un garde du corps du président en détention

Le président béninois Thomas Boni Yayi, le 26 octobre 2012 à Cotonou
© AFP/Archives Kambou Sia

Un garde du corps de Thomas Boni Yayi a été interpellé et il est détenu, accusé d’être impliqué dans le complot de tentative d’empoisonnement du président, a-t-on appris mercredi par le parquet.

« Le garde du corps du président est effectivement interpellé et gardé dans le cadre de cette affaire d’empoisonnement », a déclaré à l’AFP le procureur de la République de Cotonou, Justin Gbenameto, mercredi.

Bachirou Adjani est le quatrième détenu dans le cadre du mystérieux complot d’empoisonnement du président béninois, les trois autres, arrêtés le mois dernier, étant également des ex-collaborateurs de M. Boni Yayi.

Selon les accusations du Parquet, M. Mudjaidou Soumanou, ancien ministre du commerce, aurait récupéré des pilules empoisonnées et les aurait remises au docteur Cissé, médecin personnel de M. Boni Yayi censé les lui administrer avec l’aide de Zoubérath Kora-Séké, la nièce et collaboratrice du président.

L’homme d’affaires béninois Patrice Talon, accusé d’être le cerveau du complot et son collaborateur Olivier Boko, tous deux hors du pays, font l’objet de mandats d’arrêts internationaux.

Interrogé sur les raisons de l’interpellation de Bachirou Adjani, un conseiller du président béninois qui a souhaité rester anonyme a évoqué un « rapprochement » récent entre le garde du corps et M. Talon.

Selon l’avocat de M. Soumanou, Joseph Djogbenou, interrogé la semaine dernière par l’AFP, celui-ci subit des « tortures morales » en prison et aurait été forcé à faire des déclarations.

Charles Badou, avocat du docteur Cissé, a quant à lui déclaré à l’AFP mercredi que son client a toujours eu « d’excellentes relations avec le président », dont il est le médecin personnel depuis qu’il a été élu président, et qu’il « ne reconnait pas les faits qui lui sont reprochés ».

Depuis que l’affaire a éclaté, l’opposition béninoise a émis des doutes quant à ce mystérieux complot. Le député Lazare Sehoueto, à la tête de la coalition de l’opposition L’Union fait la Nation, a ainsi affirmé: « on invente des complots pour se débarrasser d’un certain nombre de gens gênants ».

Avec AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Bénincomplotjusticeprésident

Related Articles

Dieu est plus sénégalais que malien !

Par Adam Thiam – Courrier International En deux heures, le 22 mars, la démocratie malienne a été renversée par des

Togo : Jean-Pierre Fabre revendique la victoire, Aimé Gogué dénonce des fraudes massives

La commission électorale nationale indépendante (CENI) est à pied d’œuvre dans la compilation des résultats de l’élection présidentielle du 25

La CEDEAO attentiste Confusion totale au Mali

Le président de la transition malienne, Dioncounda Traoré, est actuellement en France pour subir des examens médicaux après son agression

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*