Boko Haram prévient qu’avec l’élection de Trump « la guerre ne fait que commencer »

[GARD align= »center »]

Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, apparaît dans une vidéo diffusée sur Youtube par le groupe jihadiste le 25 septembre 2016 |afp.com - HO

Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, apparaît dans une vidéo diffusée sur Youtube par le groupe jihadiste le 25 septembre 2016 | – HO

Avec l’élection de Donald Trump à la présidence américaine, « la guerre ne fait que commencer », a déclaré le leader du groupe djihadiste nigérian, Abubakar Shekau, dans un message audio diffusé sur Internet dimanche.

« Ne vous laissez pas duper par des gens comme Donald Trump ou tous ceux de la coalition qui se battent contre nos frères en Irak, en Syrie, en Afghanistan ou ailleurs« , a lancé Abubakar Shekau.

« On en a fini avec Obama, maintenant nous allons commencer avec Trump. Nous restons convaincus par notre foi et nous n’arrêterons pas. Pour nous, la guerre ne fait que commencer », a dit Shekau en langue hausa.

Boko Haram a prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI) en mars 2015.

L’EI a annoncé en août dernier un nouveau chef du groupe en la personne d’Abou Mosab Al Barnaoui, fils du fondateur de Boko Haram, Mohamed Yusuf. Mais Abubakar Shekau refuse ce changement à la tête du groupe djihadiste et déclare être le seul chef.

Boko Haram a récemment libéré 21 des quelque 200 filles qu’ils ont enlevées en avril 2014 à Chibok, dans le nord-est du Nigeria. Trois des filles libérées étaient enceintes au moment de leur libération.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Boko Haramdonald trumpusa

[GARD align="center"]

Related Articles

Plus d’Africains ont accès au téléphone portable qu’à la santé ou l’eau courante

 [GARD align= »center »] Les Africains ont un nettement meilleur accès aux télécommunications mobiles qu’aux services de base tels que la santé,

Côte d’Ivoire: Blé Goudé, inculpé de crimes de guerre

ABIDJAN – Charles Blé Goudé, proche de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, arrêté au Ghana et extradé la semaine dernière, a

Congo-Brazza : Grève illimitée des avocats de Pointe-Noire pour la libération de Me Essou

[GARD align= »center »] Depuis mardi, les avocats du barreau de Pointe-Noire ont suspendu leurs activités professionnelles devant les cours et tribunaux.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*