Botswana: mort de l’ancien président Ketumile Masire

[GARD align= »center »]

L’ancien président du Botswana, Ketumile Masire|©DR

L’ancien président du Botswana, Ketumile Masire, deuxième chef d’État de ce pays d’Afrique australe après son indépendance et médiateur dans plusieurs conflits sur le continent, est mort à l’âge de 91 ans a indiqué vendredi son entourage.

« Il est mort paisiblement à la clinique Bokamoso (nord-est de Gaborone), entouré de sa famille, à 22h10 jeudi. Nous remercions les amis d’ici et d’ailleurs pour leurs prières, leurs pensées et leurs messages de soutien dans ce moment difficile », a déclaré sa secrétaire personnelle Fraser Tlhoiwe dans un communiqué.

Ketumile Masire était hospitalisé depuis vendredi dernier pour une opération et avait été placé en soins intensifs

Il avait été élu à la tête du Botswana en 1980, après la mort du père de l’indépendance, Seretse Khama, et avait été réélu jusqu’en 1998 où il avait démissionné.

Ses années de présidence restent marquées par une période de croissance économique particulièrement forte et il est considéré comme un architecte de la stabilité du pays.

Il a également joué un rôle de pacificateur dans la région en s’impliquant dans les négociations de paix entre les rebelles de la Renamo et l’armée qui ont pris fin en 1992 après seize ans de guerre civile.

Médiateur au Mozambique, Masire a également usé de son expérience pour aider à résoudre des crises politiques au Kenya et au Lesotho lorsqu’il n’était plus président.

Il avait aussi présidé un panel « de personnalités éminentes », chargé d’enquêter sur les circonstances du génocide au Rwanda de 1994.

Le Botswana, l’une des démocraties les plus stables du continent, est gouverné depuis son indépendance en 1966 par le parti démocratique du Botswana (BDP), la formation de Ketumile Masire.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
botswanadécèsKetumile Masirepolitique

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Angola: HRW dénonce des violences de la police contre les migrants congolais

LUANDA  – Les immigrés congolais illégaux sont fréquemment victimes de violences sexuelles et de mauvais traitements commis par les forces

Ouganda : Des renforts de Washington pour traquer Joseph Kony

[GARD align= »center »] Le chef de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), Joseph Kony a du feu aux fesses. Washington vient

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*