La boucle ferroviaire: Abidjan-Ouagadougou-Dori-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé

La boucle ferroviaire: Abidjan-Ouagadougou-Dori-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé
© Présidence par DR  Célébration du 20è anniversaire de l’OHADA : Séance de travail des président ivoirien, béninois, nigérien et togolais avec le président Burkinabé Blaise Compaoré. Mercredi 16 octobre 2013. Ouagadougou. Palais de la Présidence du Faso. Les Présidents Alassane Ouattara, de la Côte d’Ivoire, Mahamadou Issoufou, du Niger, Faure Essozimna Gnassingbé du Togo et Boni Yayi du Bénin en Séance de travail avec le président Burkinabé Blaise Compaoré.

Les Présidents Alassane Ouattara, de la Côte d’Ivoire, Mahamadou Issoufou, du Niger et le président Burkinabé Blaise Compaoré. Célébration du 20è anniversaire de l’OHADA. © Présidence par DR

En marge du 20ème anniversaire de l’OHADA (l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires), les cinq chefs d’Etat présents à Ouagadougou, Faure Gnassingbé (Togo), Mamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Yayi Boni (Benin), Blaise Compaoré (Burkina Faso), ont remis au gout du jour le projet de la boucle ferroviaire.  Abidjan-Ouagadougou-Dori-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé ralliées par le train.

« Nous avons échangé sur ce dossier, avec des partenaires potentiels, pour nous engager fermement à la réalisation de ce tronçon. Globalement, nous avons besoin de 1000 milliards de FCFA. Nous sommes très attachés à l’UEMOA (Union monétaire ouest-africain) et à la CEDEAO. Notre ambition, c’est de toujours pousser en avant le progrès de nos Etats, de nos populations. Il se trouve que dans cette démarche, il est essentiel, de nos jours, de fluidifier les échanges, les trafics, les mouvements des hommes et des marchandises. Et nous avons, comme projet prioritaire en cette période de notre histoire, la construction de la boucle ferroviaire », s’est-il prononcé Blaise Compaoré. Construit entre 1905 et 1954, le tronçon ferroviaire devrait rallier à l’origine Niamey. Après 1200 kms (Abidjan-Ouagadougou), pour des raisons non évoqués à ce jour les travaux resteront bloqués depuis maintenant 59ans. 

 La résurrection et la réalisation de cet important outil de communication pourraient confirmer l’intégration sous-régionale tant prônée dans les discours. Au delà des personnes qui vont aller et venir dans un sens comme dans l’autre, cette boucle ferroviaire va développer les échanges commerciaux au sein de la CEDEAO. 

Jonas Sankara
Abidjan – Oeildafrique.com

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Related Articles

Mali: opération militaire conjointe de grande ampleur contre les jihadistes

Une opération de grande ampleur est en cours actuellement au Mali, associant soldats français, maliens et de la force de

Les Sénégalais élisent leurs députés malgré des problèmes d’organisation

[GARD align= »center »] Retards à l’ouverture des bureaux, électeurs cherchant en vain où voter … les Sénégalais votaient dimanche malgré des

Gambie: Jammeh introduit le «crime d’homosexualité aggravée» dans le code pénal

 [GARD align= »center »] En Gambie, une nouvelle loi sur l’homosexualité vient d’être introduite dans le code pénal. Il s’agit du «crime

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*