«Boy town»: quand l’image met en lumière les «Sénégalaiseries»

Boy Town © Nina Manandhar

Boy Town © Nina Manandhar

Il a suffit juste d’un petit détail pour la photographe Nina Manandhar, originaire de Londres, pour capturer les looks des jeunes hommes sénégalais. En parcourant les rues de Dakar, elle a offert, à travers l’objectif de son appareil, une véritable documentation sur le style vestimentaire des jeunes hommes dakarois.

Pour son dernier projet intitulé «Boy Town», la jeune Britannique s’est rendue au Sénégal, en plein cœur de Dakar. En déambulant entre la terre rouge et le soleil brulant, elle a été frappée par le style vestimentaire des jeunes hommes sénégalais, qu’elle s’est empressée de capturer. Boubous traditionnels, sneakers Nike et faux Prada ont été ramassés par l’objectif de l’appareil de Nina Manandhar. Dans le site konbini.com, l’endroit où elle a déposé ses portraits, on y voit un garçon avec un peigne vert fluo dans les cheveux, des vêtements exprimant une affiliation religieuse ou bien le corps humain servant d’outils de communication…

Boy Town © Nina Manandhar

Boy Town © Nina Manandhar

La Britannique décrit le style de ces jeunes garçons, qu’elle a photographiés, comme un mélange de contemporain et de traditionnel.  «J’aime beaucoup les boubous colorés qu’ils portent les vendredis pour la prière. Souvent, on peut voir de jeunes musulmans qui croisent leur tenue de Mosquée avec des baskets Nike. Il y a aussi énormément de choses fabriquées avec des tissus traditionnels, mais avec des formes et des coupes contemporaines», fait-elle constater.

Nina Manandhar qui aime être en complète immersion dans le quotidien d’autres gens, indique que ce qui est intéressant dans le street style aujourd’hui, c’est la façon dont cela évolue mondialement à cause d’Internet.

Boy Town © Nina Manandhar

Boy Town © Nina Manandhar

Elle ajoute que lorsqu’elle regarde le look de ces garçons  photographiés à Dakar, ils auraient très bien pu se trouver à New York, à Amsterdam ou à Londres. Pour la photographe, le style représente aujourd’hui ces identités hybrides, qui mélangent tenues traditionnelles et tendances contemporaines qui traversent le globe.

Boy Town © Nina Manandhar

Boy Town © Nina Manandhar

Pour l’histoire d’amour de Nina Manandhar avec la photographie, elle explique  qu’elle a un oncle qui vit au Népal, qui est photographe.  Elle s’est rendue à Katmandou quand elle avait 16 ans, et son oncle lui a prêté un 35mm. C’est là que tout a commencé. Mais, elle a aussi étudié les beaux-arts et réalisé de nombreux projets collaboratifs sur la photographie.

Pour plus de photos de Nina Manandhar et des boys de Dakar, rendez-vous sur son site.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Nina Manandharphotosénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Interview: Gaspard Hubert Lonsi Koko présente son nouveau roman « Dans l’œil du léopard »

A quelques jours de la sortie de son roman intitulé « Dans l’œil du léopard », Gaspard Hubert Lonsi Koko a accordé

La photo du Pape François micro en main fait le buzz chez les rappeurs américains

[GARD align= »center »] Il a conquis les Etats-Unis en septembre, il revient à peine d’un voyage réussi en Afrique et voilà

Galerie nationale de Dakar: un peintre germano-sénégalais montre sa vision négative ou consciente de la société humaine

[GARD align= »center »] Avec les toiles du peintre Ismaila Weber à la Galerie nationale d’art de Dakar, le visiteur va à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*