Bozizé parti voir Sassou Nguesso, médiateur du conflit centrafricain

Bozizé parti voir Sassou Nguesso, médiateur du conflit centrafricain

Le président centrafricain François Bozizé est parti lundi à Brazzaville pour y rencontrer le président congolais Denis Sassou Nguesso qui doit assurer une médiation entre le gouvernement centrafricain et les rebelles, a constaté un journaliste de l’AFP.

François Bozizé devrait revenir dans l’après midi après avoir rencontré son homologue congolais, selon une source gouvernementale.

Denis Sassou Nguesso doit assurer une médiation à Libreville entre le gouvernement centrafricain et la coalition rebelle du Séléka qui a pris les armes le 10 décembre.

Initialement attendues dimanche dernier à Libreville, les délégations pourraient arriver lundi dans la capitale gabonaise. Le président centrafricain devrait rejoindre Libreville plus tard, une fois les négociations entamées, a appris l’AFP de source proche de la présidence.

Le début des pourparlers était initialement prévu mardi. Toutefois, le porte-parole de la coalition Séléka, Eric Massi, tout en se déclarant prêt à y participer, a souhaité dimanche un report pour mieux se préparer. Il a continué d’exiger le départ du président Bozizé, au pouvoir depuis 2003.

M. Massi a par ailleurs confirmé que le chef des rebelles, Michel Djotiodia, s’était engagé à aller à Libreville.

Selon le ministre centrafricain de lAdministration territoriale, Josué Binoua, chacune des délégations qui sera composée de quinze membres a remis des propositions de sortie de crise au comité de suivi dirigé par Denis Sassou Nguesso.

La délégation du pouvoir centrafricain va notamment proposer une réforme de l’armée, un plan de relance économique et la mise en application d’un nouveau code électoral, déjà discuté avec l’opposition, selon M. Binoua.

 

Avec AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
BozizéCentrafriquepolitiqueRCA

Related Articles

RDC: pouvoir et opposition sont « pratiquement arrivés à conclure un accord »

[GARD align= »center »] La majorité et l’opposition sont « pratiquement arrivés à conclure un accord » de sortie de la crise provoquée en

Boni Yayi pour une mobilisation générale des Béninois en faveur de la relecture consensuelle de la constitution

Le président béninois, Boni Yayi, a appelé mardi à Cotonou tout le peuple béninois, aux forces vives de la Nation

Gabon: La Police disperse une marche de l’opposition contre Ali Bongo

 [GARD align= »center »] Les forces de l’ordre ont dispersé à coup de grenades lacrymogènes une marche du Front de l’opposition pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*