Brazzaville choisie pour vulgariser la langue française en Afrique

Brazzaville choisie pour vulgariser la langue française en Afrique

La capitale congolaise abritera en septembre prochain la rencontre des pays d’Afrique ayant en partage la langue française, selon la ministre française déléguée auprès du ministère des Affaires étrangères, chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui.

Yamina Benguigui, porteuse d’un message du président français François Hollande à son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, a déclaré mercredi que cette rencontre qui fait partie de la nouvelle politique de la Francophonie en Afrique intègre le nouveau plan d’action de la France visant la survie de la langue française dans le continent africain.

« Dans mon plan d’action de relance de la Francophonie en Afrique, j’ai proposé au président français un programme qui s’ appelle « Cent mille professeurs pour l’Afrique », a-t-elle précisé.

Le programme dont le financement est disponible a pour objectif la vulgarisation la langue française en Afrique.

La ministre française délégué s’est par ailleurs montrée critique sur l’ancienne politique de la France vis-à-vis de l’ Afrique. Selon elle, son pays s’est tournée des continents émergents, ce qui serait à l’origine de la disparition de la Francophonie en Afrique.

« La langue française qui pourrait compter huit cents millions de locuteurs en 2050, dont 80% en Afrique a décliné dans ce continent pour diverses raisons. Nous n’avons pas mis les moyens pour son enseignement afin qu’elle survive », a estimé Yamina Benguigui, soulignant que l’Afrique connaît une progression fulgurante.

Oeildafrique.com Avec  Xinhua


Tags assigned to this article:
congofrançais

Related Articles

Attentat en Côte d’Ivoire: un jihadiste aurait averti le détenu Blé Goudé

[GARD align= »center »] L’ex-chef des « Jeunes patriotes » ivoiriens, Charles Blé Goudé jugé pour crime contre l’humanité devant la CPI, affirme dans

Un bateau médical attendu en août au Congo

Un bateau-navire dénommé ‘’Mercy-Africa’’ de l’Ong Mercy-Ships d’origine américano- britannique est attendu en août prochain au Congo avec à bord

Congo – Médias: trois journaux prives interdits de parution pour quatre mois

Le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication 1(CSLC), organe de régulation des médias au Congo, réuni le 1er juin

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*