Brésil: La justice bloque les comptes et saisit des biens de Lula

 

L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. | AFP

L’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. | AFP

Plus de 600 000 réais (165 000 euros) ont été bloquées dans des comptes de Lula et trois appartements saisis, une semaine après sa condamnation pour corruption, dont il a fait appel. La justice a aussi ordonné la saisie de deux voitures et d’un terrain appartenant à l’ex-président.

La décision de Sergio Moro, juge de première instance en charge de l’enquête tentaculaire « Lavage-Express », a été prise à titre de « réparation des dommages causés ».

Laissé libre

Lula, 71 ans, a été condamné à 9 ans et six mois de prison par ce magistrat pour avoir bénéficié de largesses à hauteur de 3,7 millions de réais (1,06 million d’euros) pour intercéder en faveur du groupe de bâtiment OAS dans l’obtention de contrats publics du géant pétrolier Petrobras.

L’ex-chef de l’État a été laissé en liberté en attendant le jugement en appel.

Le lendemain de sa condamnation il a clamé haut et fort « être toujours dans le jeu » et réitéré sa ferme intention de se présenter à l’élection présidentielle de 2018.

 

Lula, qui est visé par quatre autres procédures judiciaires, a toujours nié les accusations dont il fait l’objet.

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
bresiljusticelula

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Syrie: l’ONU veut la fin des hostilités avant jeudi

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé Damas à cesser les hostilités avant 06H00 heure locale jeudi, les violences

Pédophilie: pressions sur le pape pour révoquer la nomination d’un évêque au Chili

La décision du pape François de nommer évêque un prêtre chilien, soupçonné d’avoir protégé un prêtre condamné pour pédophilie, a

Obama veut faire de l’Aïd el-Fitr un jour férié dans les écoles américaines

Le président des Etats Unis, Barack Obama, estime que la fin du ramadan devrait être inscrite comme jour férié dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*