Brésil : l’ex-président Lula arrêté et placé en garde à vue

[GARD align= »center »]

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

L’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

L’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a été placé en garde à vue vendredi. La police l’a emmené pour l’interroger dans le cadre de l’enquête pour des faits de corruption au sein de la compagnie pétrolière Petrobras.

M. Lula aurait personnellement bénéficié d’un système de corruption organisé au sein de l’entreprise publique, précise la police dans un communiqué. Selon elle, des éléments de l’enquête montrent que ces pratiques frauduleuses ont permis de financer des campagnes électorales et de couvrir des dépenses du Parti des travailleurs (PT) dont l’ancien président était le chef de file.

Le porte-parole de l’Institut Lula a confirmé que l’ancien chef de l’Etat faisait l’objet d’un mandat d’amener. « La police fédérale mène des fouilles et perquisitions chez lui, à l’Institut Lula et chez plusieurs de ses collabrateurs et membres de sa famille », a-t-il ajouté.

Opération « Lavage rapide »
Dans son communiqué, la police précise que « près de 200 policiers exécutent 44 mandats judiciaires, dont 33 mandats de fouilles et perquisitions et onze mandats d’amener dans les Etats de Rio de Janeiro, Sao Paulo et Bahia ».

L’opération policière fait partie de la vaste opération « Lavage rapide » lancée en 2014 pour enquêter sur un vaste réseau de corruption monté au sein de la compagnie publique pétrolière Petrobras et qui aurait coûté au moins deux milliards de dollars à la compagnie.

Selon la télévision Globo, la femme de Lula et deux de ses fils sont également visés par l’opération policière ainsi que la Fondation « Institut Lula » à Sao Paulo.

(ats)

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
bresilLula arrêté

[fbcomments]

Related Articles

France: les indépendantistes corses prêts à reprendre les armes

Les indépendantistes du Front de libération nationale corse (FLNC), qui ont revendiqué en 2012 des dizaines d’attentats dans cette île

Syrie: Barack Obama a décidé de frapper mais veut le feu vert du Congrès

Le président américain Barack Obama a dit samedi qu’il a décidé du principe de frappes « limitées » contre la Syrie. Il

Nouveau naufrage au large de Malte: des dizaines de morts

La Méditerranée s'est à nouveau transformée en cimetière après un nouveau naufrage près de Malte et Lampedusa qui a coûté

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*