Brésil : Rousseff qualifie de « massacre » l’offensive d’Israël à Gaza

Brésil : Rousseff qualifie de « massacre » l’offensive d’Israël à Gaza

[GARD align= »center »]

Dilma Rousseff

La présidente du Brésil Dilma Rousseff

La présidente du Brésil Dilma Rousseff a qualifié lundi de « massacre » et d’action « disproportionnée » l’offensive d’Israël à Gaza qui a déjà fait quelque 1.050 morts palestiniens, pour plus des trois-quarts des civils.

« Ce qui se passe à Gaza est quelque chose de dangereux. Je ne pense pas que ce soit un génocide mais je pense que c’est un massacre (…) Il s’agit d’une action disproportionnée », a affirmé la présidente lors d’un débat organisé par le quotidien Folha de Sao Paulo.

[GARD align= »center »]

La diplomatie brésilienne avait déjà condamné la semaine dernière « l’utilisation disproportionnée » des forces d’Israël et avait rappelé son ambassadeur à Tel Aviv pour consultations.
Cette décision lui avait valu le qualificatif de « nain diplomatique » de la part d’un porte-parole de la diplomatie israélienne.

Mme Rousseff a « déploré » lundi le qualificatif de « nain diplomatique ».

Le conflit entre Israël et le Hamas a connu une dramatique escalade lundi après la mort d’enfants palestiniens et des attaques meurtrières contre l’armée israélienne, suivies d’incessants bombardements à Gaza annihilant tout espoir de trêve à l’occasion de la fin du ramadan.

[GARD align= »center »]

En trois semaines, selon les secours locaux, l’offensive israélienne a fait quelque 1.050 morts palestiniens – pour plus des trois-quarts des civils selon l’ONU – et quelque 6.200 blessés dans la bande de Gaza, où les destructions sont considérables. Côté israélien, 48 soldats et trois civils ont été tués.

« Au nom de l’humanité, la violence doit s’arrêter », a exhorté lundi le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, tandis que les principaux dirigeants occidentaux, dont Barack Obama, ont affiché leur volonté « d’augmenter » la « pression » pour parvenir à un cessez-le-feu.

AFP

[wp_ad_camp_4]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
bresilgazaRousseff

Related Articles

Nicolas Sarkozy appelle les Français aux dons pour l’UMP

Nicolas Sarkozy a appelé les Français à aider financièrement l’UMP, au lendemain du rejet de ses comptes de campagne par

Hollande: le souci de la croissance au coeur des réactions européennes

BRUXELLES – Les appels à relancer la croissance en Europe se sont multipliés dimanche sitôt connue l’élection de François Hollande

Italie: un sénateur compare la ministre Cecile Kyenge à un orang-outan

Dès sa prise de fonction fin avril, la ministre Cecile Kyenge a été la cible d’agressions verbales et menaces de

3c ommentaires

Espace commentaire
  1. benoit
    benoit 29 juillet, 2014, 12:20

    Mme la Présidente parle de l’utilisation disproportionnée d’Israël vis-à-vis du HAMAS c’est le pourquoi elle rappel son ambassadeur à tel-Avive pour consultation moi je voie que la Présidente et le monde arabe devaient faire pression sur le HAMAS afin qu’il arrête de tirer les roquettes sur Israël mais vous laissé le vrai sujet qui est de dire la vérité a ses Islamistes que de vouloir condamner Israël qui est dans son droit que le HAMAS arrête de provoquer Israël la ont pourra situer le débat si non d’OBAMA en passant par Ban Ki-moon et Rousseff, ses propos ne sont que des hallucinations eux même le savent très bien arrêter la galerie mes chers Présidents et Secrétaire Général et ayez le courage de dire la vérité en fasse. Merci

    Répondre à ce commentaire
  2. Lith
    Lith 30 juillet, 2014, 18:10

    Et d,apres vous, c’estquoi la verité? Que connaisez vous de ce conflit?

    Répondre à ce commentaire
  3. cortes
    cortes 31 juillet, 2014, 09:31

    Je soutiens parfaitement l’attitude du Brésil, qui n’a effectivement aucune leçon à recevoir d’un pays voyou, terroriste, sioniste et jusqu’au-boutiste.
    Comment israel ose nommer le Hamas de groupe terroriste.
    – Qui est occupé ?
    – Qui est humilié ?
    – Qui est dans une prison à ciel ouvert ?  » s’ils pouvaient, ils mettraient un couvercle pour les étouffer »
    – Qui attend depuis 60 ans un soi disant règlement du conflit qui n’arrive pas?
    – Qui est bafoué dans ses droits les plus élémentaires?
    – Qui meurt à cause d’un blocus effroyable et inhumain?
    Quand israel aura répondu à ces questions elle connaîtra le véritable coupable et la définition du mot « Terroriste ».
    La Hamas ne fait que résister à une colonisation aveugle dirigée par des sionistes sans vergogne, et aidé en cela par M. OBAMA qui a montré son vrai visage après son discours trompeur du Caire, il est tout aussi complice, et je l’invite à méditer sur ses choix.
    Dans tout cela, j’en veux aux pays arabes plutôt à leurs dirigeants qui sont muets et qui soutiennent indirectement les sionistes, qui n’ont qu’un seul but dévaster la Palestine.
    Il n’y a plus de doutes, il s’agit d’un génocide, et là par contre, bhl n’est pas là.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*