Brussels Airlines modifie ses plans de vol en Afrique par crainte d’Ebola

Brussels Airlines modifie ses plans de vol en Afrique par crainte d’Ebola

[GARD align= »center »]

Brussels airlines

Depuis jeudi, les nuitées de l’équipage de la compagnie aérienne Brussels Airlines seront passées dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest comme le Sénégal, la Gambie ou la Côte d’Ivoire a annoncé jeudi les responsables de la compagnie.

Cette décision de Brussels Airlines fait suite à la propagation du virus Ebola qui fait rage dans plusieurs pays de la région dont la Sierra Leone, la Guinée, le Nigéria et le Libéria, là où l’équipage de la compagnie passait la nuitée dans les environs de Monrovia.

Y a-t-il panique à bord ?

Geert Sciot, le Porte-parole de la compagnie estime qu’on ne peut pas véritablement parler de panique au sein du personnel. « Nous prenons en compte la préoccupation de notre personnel, d’où cette mesure préventive », a-t-il annoncé.

Mais ce changement de plan de vol n’aura pas une grande incidence parce que Brussels Airlines continuera à assurer ses vols habituels dans la région, sauf qu’une escale technique sera nécessaire. Le nouveau schéma de vol sera adopté dès jeudi.

La décision de Brussels Airlines a été prise sous la pression de son personnel par crainte de virus Ebola qui sévit dans certains pays d’Afrique de l’Ouest. « Le personnel n’a pas de problèmes à décoller et à atterrir dans les régions touchées, mais ne souhaite plus y passer de nuitée, ce qui était pourtant nécessaire dans le schéma de vol actuel », explique le délégué du personnel de cette compagnie, Olivier Van Camp.

Déjà mardi, la compagnie britannique British Airways a annoncé la suspension jusqu’au moins le 31 août de ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone, deux des quatre pays africains touchés par l’épidémie Ebola.

C’est en début d’année que l’épidémie d’Ebola a fait son apparition en Guinée forestière et affecte surtout les populations dans les régions frontalières entre la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Des cas ont été signalés dans leurs capitales, Conakry, Freetown et Monrovia, mais également avérés à Lagos au Nigeria.

Ebola est une épidémie de fièvre hémorragique virale, l’une des maladies les plus virulentes au monde, le taux de létalité pouvant atteindre 90%. L’infection se transmet notamment par contact direct avec du sang, des liquides organiques ou des tissus de personnes ou d’animaux infectés. Elle a déjà tué plus de 900 personnes dans les pays infectés.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

[wp_ad_camp_3]

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Brussels Airlinesebola

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Après la sortie de Russ Feingold: Kabila se fâche contre les USA

[GARD align= »center »] Kinshasa a demandé des explications à l’envoyé spécial des Etats-Unis, Russ Feingold accusé  par les autorités congolaises d’ingérence

Le gouvernement togolais adopte un avant-projet de loi portant modification de trois articles-clés de la Constitution

Le gouvernement togolais a adopté mardi en Conseil des ministres un avant-projet de loi portant modification de trois articles-clés de

Congo-Brazzaville : l’opération d’expulsion de kinois continue

[GARD align= »center »] En quelques jours, des dizaines de milliers de ressortissants de la RDC ont quitté Pointe Noire, la capitale

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*