Burkina: 11 interpellations liées à l’attaque du dépôt d’armes de Yimdi

[GARD align= »center »]

Un véhicule de l'armée burkinabée près des baraquements du Régiment de sécurité présidentielle à Ouagadougou le 30 septembre 2015 Photo SIA KAMBOU.

Un véhicule de l’armée burkinabée près des baraquements du Régiment de sécurité présidentielle à Ouagadougou le 30 septembre 2015 Photo SIA KAMBOU.

L’état-major général des armées a évoqué, ce samedi 23 janvier 2016, l’attaque du dépôt d’armement de Yimdi, perpétrée le 22 janvier 2016 au matin. Le commandant Mahamadi Bonkoungou, chef du bureau du centre des opérations inter-armées affirme que 10 individus identifiés comme des soldats de l’ex-RSP, en plus d’un civil, ont été à arrêtés. Il confirme aussi que des armes ont été emportées,  mais ce sont «quelques fusils».

Parmi les personnes interpellées, le commandant Mahamadi Bonkoungou, chef du bureau du centre des opérations inter-armées Mahamadi Bonkoungou affirme qu’un religieux y fait partie. Les dix autres ont été également identifiées. Ce sont des éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) démantelé après le putsch raté de septembre 2015. Ces soldats de l’ancienne garde de Blaise Compaoré sont fréquemment cités dans les actions de déstabilisation du Burkina.

D’autres assaillants sont toujours en cavale et les opérations de recherche continuent, affirme la direction de la communication des forces armées nationales du Burkina.

Pour le moment, les enquêteurs militaires privilégient «l’attaque d’infrastructures militaires», comme la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA)  où sont emprisonnés des putschistes.

Concernant les armes, la direction de la communication précise que les assaillants ont pu s’enfuir avec des armes, mais il ne s’agit que de «quelques fusils» sans munitions. Cependant, quelques roquettes ont été emportées avant qu’elles ne soient à la suite retrouvées, précise le Commandant Bonkoungou Mahamadi. L’attaque du dépôt d’armes avait fait un blessé dans les rangs des forces de sécurité.

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Burkinadépôt d'armes

[fbcomments]

Related Articles

Somalie: l’ex-Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

[GARD align= »center »] L’ancien Premier ministre somalien Mohamed Abdullahi Farmajo a été élu mercredi président de son pays à l’issue d’un

Sénégal : la société civile ne veut plus d’observateurs étrangers aux élections

DAKAR – Les élections au Sénégal « ne requièrent pas nécessairement la présence d’observateurs étrangers « , a estimé mercredi à Dakar

« L’actualité africaine en 5 titres » du 27 septembre 2016

[GARD align= »center »] Gabon: Ali Bongo investi mardi pour un deuxième septennat Le président gabonais Ali Bongo Ondimba sera investi pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*