Burkina Faso: les avocats de Djibril Bassolé saisissent l’ONU

[GARD align= »center »]

Djibril Bassolé, ancien ministre burkinabè des Affaires étrangères de Blaise Compaoré.

Djibril Bassolé, ancien ministre burkinabè des Affaires étrangères de Blaise Compaoré.|Reuters

Les avocats de l’ancien ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibril Bassolé, accusé d’avoir joué un rôle dans le putsch manqué du 16 septembre 2015 au Burkina Faso, ont saisi le Groupe de travail des Nations unies sur le dossier, dénonçant  une « détention arbitraire ».

Le Conseil de l’ex-chef de la diplomatie burkinabè, sous l’ère Blaise Compaoré, voudrait à travers la saisine de l’ONU, obtenir de la justice burkinabè, la tenue du procès du général Bassolé ou un non-lieu en sa faveur, selon l’un des avocats.

M. Bassolé devrait « avoir un non-lieu. S’il ne peut pas avoir un non-lieu, que le procès se tienne donc, afin qu’il puisse parler en public », a-t-il dit, soutenant que le dossier judiciaire du général Bassolé est « absolument vide ».

Djibril Bassolé est emprisonné depuis près d’un an. Ses avocats souhaitent qu’il soit auditionné et que soient examinées les écoutes téléphoniques pour lesquelles il a été arrêté.

Le général Bassolé est notamment accusé d’avoir eu un entretien téléphonique avec le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, sur le plan du coup d’Etat avorté du 16 septembre 2016 au Burkina Faso.

Saisi par les avocats de Karim Wade, incarcéré il y a quelques mois à Dakar pour détournement de deniers publics, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire avait qualifié de « détention arbitraire » l’emprisonnement du fils de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Burkina FasoDjibril Bassoléonu

[fbcomments]

Related Articles

Burkina Faso : Les négociations pouvoir-opposition ont du plomb dans les ailes

[GARD align= »center »] Avant toutes concertations sur la crise que vit le Burkina Faso, la majorité doit au pouvoir doit présenter

Togo : le sommet sur la sécurité maritime prime sur la rentrée scolaire

[GARD align= »center »] Le gouvernement togolais a annoncé pour le 17 octobre, la rentrée des classes, qui était initialement prévue le

Mali : Emmanuel Macron se rendra auprès des troupes françaises jeudi ou vendredi

[GARD align= »center »] Le nouveau chef de l’État français Emmanuel Macron se rendra « jeudi ou vendredi » auprès des troupes françaises au

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*